•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Ontario a accordé un contrat sans appel d'offres à Deloitte

Doug Ford observe une infirmière qui s'apprête à administrer un vaccin contre la COVID-19 à Toronto.

Le gouvernement Ford a accordé un contrat sans appel d'offres à la firme Deloitte pour la campagne de vaccination provinciale contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le gouvernement de Doug Ford a fait appel à la firme de consultants Deloitte pour sa campagne de vaccination contre la COVID-19, a appris CBC, mais refuse de révéler la valeur du contrat.

La province n'a pas voulu dévoiler non plus la nature exacte du mandat de Deloitte.

Compte tenu de l'importance et de la rapidité à laquelle la province a dû se préparer et mettre en place notre programme de vaccination, le contrat a été accordé à Deloitte sans appel d'offres, selon une exception permise en cas de circonstances extraordinaires, indique un porte-parole du ministère de la Santé à CBC.

Ce dernier ajoute que la firme privée a fourni au gouvernement l'aide sur le terrain et l'expertise spécialisée dont nous avions besoin pour bonifier la capacité de notre équipe, sans donner de détails.

Le gouvernement Ford souligne que le programme de vaccination contre la COVID-19 est le plus gros défi organisationnel du genre en Ontario en un siècle.

Deloitte n'a pas répondu pour l'instant à la demande de commentaires de CBC.

Le groupe ontarien de distribution du vaccin contre la COVID-19 est dirigé par le général à la retraite Rick Hillier, qui est payé 20 000 $ par mois. Le gouvernement Ford a prévu dépenser 135 millions de dollars durant la présente année financière, qui prendra fin le 31 mars, pour sa campagne d'immunisation.

La firme Deloitte a décroché plusieurs autres contrats depuis le début de la pandémie.

Le fédéral, par exemple, a accordé un contrat de 16 millions de dollars à Deloitte en janvier pour la mise au point d'une nouvelle base de données permettant de gérer la distribution des vaccins partout au pays.

Le Québec a aussi fait appel à la firme de consultants en octobre dernier afin d'avoir un système informatique pour la réservation des rendez-vous pour les tests de dépistage. Ce contrat est évalué à 12,4 millions de dollars.

Pour sa part, le gouvernement Ford a été critiqué par la vérificatrice provinciale en novembre dernier relativement à sa gestion de la pandémie et à son recours à des consultants privés payés plus cher que le taux habituel, selon Bonnie Lysyk.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !