•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crimes sexuels : un préposé aux bénéficiaires fait 55 victimes

On voit le visage de l'homme, qui est assis dans sa voiture, en gros plan.

L'ex-préposé aux bénéficiaires André Tougas a plaidé coupable d'avoir agressé sexuellement 15 patientes et commis du voyeurisme sur des dizaines d'autres à l'Hôpital du Haut-Richelieu.

Photo :  courtoisie : Sûreté du Québec

L'ex-préposé aux bénéficiaires André Tougas a plaidé coupable mercredi d'avoir profité de la vulnérabilité de 55 femmes hospitalisées dans une unité de psychiatrie de l'Hôpital du Haut-Richelieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il a avoué avoir agressé sexuellement 15 patientes et commis du voyeurisme sur des dizaines d'autres.

L'ensemble des agressions sexuelles sur les 15 victimes consistaient notamment à de la masturbation avec les mains ou les pieds des patientes, touchers aux parties intimes, prises de photos et vidéos sur des femmes [...] dans un contexte hospitalier, conclut l'exposé des faits déposé au tribunal.

André Tougas, 56 ans, a simplement répondu oui lorsque le juge Éric Simard de la Cour du Québec lui a demandé s'il reconnaissait les crimes qui lui sont reprochés.

L’homme a tourné plus de 200 vidéos de ses agressions, où on peut parfois voir son visage ou entendre sa voix. André Tougas a aussi pris des photos ou des vidéos d'une quarantaine de patientes nues.

Les victimes avaient des déficiences intellectuelles allant de légères à modérées et étaient sous forte médication, voire endormies, selon le procureur aux poursuites criminelles et pénales Nicolas Rochon.

On a plusieurs victimes qui n'ont pas été identifiées, tant au niveau du voyeurisme que des agressions sexuelles, explique-t-il.

André Tougas détenait aussi plus de 1000 fichiers de pornographie juvénile mettant en scène des filles de 3 à 17 ans, de même que plusieurs centaines de photos où l'on voit des pieds de patientes ou d'employés.

Trahi par une clé USB oubliée

André Tougas s'est fait pincer après avoir vendu son manteau de motoneige sur Internet en août 2017. L'acheteur a découvert une clé USB dans une poche, qui contenait notamment la vidéo d'une femme à l'hôpital qui se fait toucher les seins et la vulve.

De plus, l'analyse de la clé USB va révéler 16 fichiers de pornographie juvénile et 1114 fichiers de nudité juvénile.

L'acheteur a aussitôt remis la clé à la Sûreté du Québec.

André Tougas, qui est représenté par Me Jean-Pierre Robillard, est détenu depuis son arrestation en 2017 et sera de retour devant le tribunal le 9 avril en vue des observations sur la peine à lui imposer.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.