•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étude sur l’impact du vaccin contre la COVID-19

Une femme reçoit une dose d'un vaccin contre la COVID-19.

Des experts s’opposent à l’idée de faire appel à des personnes âgées afin de réaliser des essais cliniques de vaccins contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Des chercheurs veulent étudier le système immunitaire de personnes âgées pour mieux comprendre pourquoi celles-ci sont plus vulnérables à la COVID-19 et comment leur système immunitaire répond au vaccin.

Des chercheurs de la Colombie-Britannique et de l'Alberta vont étudier la santé de résidents et de membres du personnel de centres de soins de longue durée qui ont reçu le vaccin contre la COVID-19.

Étudier le cas de résidents qui sont exposés au coronavirus nous permettra de comprendre comment le système immunitaire se développe et pourquoi les personnes âgées sont si vulnérables au virus, explique Mel Krajden, directeur du Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, qui participe à l'étude.

John Wilvers rend visite à sa mère, Elizabeth Jeppesen, 94 ans, qui a reçu un résultat positif à un test de dépistage du coronavirus à sa résidence Tabor Home à Abbotsford, en Colombie-Britannique, le mercredi 18 novembre 2020.

La COVID-19 a frappé durement dans les centres de soins de longue durée partout au Canada.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

En Colombie-Britannique, les chercheurs analyseront les facteurs sociaux, viraux et immunologiques qui ont contribué aux éclosions de COVID-19 dans des centres de soins de longue durée pour comprendre comment et pourquoi le virus a fait des ravages dans ces centres.

Plus de 100 personnes ont contracté la COVID-19 après une éclosion au centre de soins de longue durée Tabor Home, d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, en novembre 2020.

En Alberta, les chercheurs examineront les eaux usées dans l’espoir de mettre au point un système d’alerte pour détecter et prévenir des éclosions plus rapidement dans les centres de soins.

Les personnes âgées en résidences partout au Canada ont été touchées de façon disproportionnelle par la pandémie.

En Colombie-Britannique, au 7 janvier 2021, près des deux tiers des victimes de la COVID-19 étaient des résidents des centres de soins de longue durée.

Tous les résidents et employés des centres de soins de longue durée de la province qui le voulaient ont maintenant été vaccinés.

L’Alberta a également priorisé la vaccination du personnel et des résidents des centres de soins de longue durée dans la première phase de sa campagne de vaccination qui a débuté en janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !