•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Académie Rivier à Prince Albert, un projet important pour le CEF

Une vue de près sur l'Académie Rivier prise à travers d'un grillage.

Il y a quelques semaines, la province avait mandaté une tierce partie pour analyser la possibilité de transformer l’ancienne Académie Rivier en une école francophone à Prince Albert.

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises (CEF), Ronald Ajavon réitère l’importance du projet de l’Académie Rivier, un projet de centre éducatif communautaire.

Doté d’une école, de lieux communautaires, d’immeubles en copropriété ou encore de lieux d’affaires francophones, le centre éducatif communautaire engendrera des profits, profits qui seront réinjectés dans l’économie de la province selon lui.

On parle d’un projet d’économie sociale avec des profits qui peuvent prendre de l’ampleur à moyen terme.

Une citation de :Ronald Ajavon, directeur général du CEF

Ronald Ajavon fait le parallèle avec le projet d’école secondaire à Regina dont une partie sera financée par le gouvernement provincial, et l'autre, par le gouvernement fédéral.

Selon lui, ce serait un processus similaire avec l’Académie Rivier.

Après la rencontre du 26 janvier entre des représentants de la communauté et le ministre de l’Éducation, Dunstin Duncan, d’autres sont prévues prochainement selon Ronald Ajavon, pour faire un suivi du dossier.

Pour lui, ces futures rencontres sont surtout dans le but de s’assurer que le projet se concrétise dans les plus brefs délais.

On veut vraiment montrer au ministère tous les apports et l'impact positif de ce projet, de son importance pour la communauté, la province et aussi le pays.

Une citation de :Ronald Ajavon, directeur général du CEF

L’histoire des Noirs, bientôt enseignée dans les écoles du CEF?

Le directeur général affirme que des discussions sont d’ailleurs en cours avec le ministère de l’Éducation pour introduire l’apprentissage de l’histoire des Noirs dans les programmes scolaires, et il espère que le projet verra le jour pour l’année scolaire 2021-2022.

Le but du projet est d’aborder cette histoire en mettant en avant des personnalités noires et d’étudier leurs contributions à l’histoire générale, affirme-t-il.

Ronald Ajavon souhaite également voir des référents culturels plus diversifiés avec l’antiracisme à la base de cet enseignement.

Mettre en place cette connaissance dans le curriculum est avant tout pour soutenir et promouvoir la diversité, qu’elle soit culturelle, raciale ou religieuse.

Une citation de :Ronald Ajavon, directeur général du CEF

Un enseignement dès le plus jeune âge

En intégrant cet enseignement dès le plus jeune âge, Ronald Ajavon espère une plus grande ouverture des élèves sur le monde.

Le directeur général du CEF croit aussi qu’une telle démarche leur permettra de reconnaître et d’accepter l’autre.

Il souhaite donc que cet enseignement soit offert aux élèves de la prématernelle à la 12e année.

Avec les informations d'Emmanuelle Poisson et de Thomas Gagné

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !