•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccins contre la COVID-19 : des RPA de l’Estrie s’impatientent

Une femme reçoit une dose d'un vaccin contre la COVID-19.

Des résidences pour aînés (RPA) de l’Estrie ont bien hâte de savoir quand le vaccin sera administré au sein de leur établissement.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Alors que la campagne de vaccination est au point mort dans la province, faute de doses suffisantes, des résidences pour aînés (RPA) de l’Estrie ont bien hâte de savoir quand le vaccin sera administré au sein de leur établissement.

C'est le cas de la résidence Saint-Philippe de Windsor où une éclosion est en cours. Selon le dernier bilan du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, 34 résidents et 11 employés ont été atteints du virus. Trois personnes sont mortes. Jusqu'à tout récemment, cette résidence figurait sur la liste des établissements jugés critiques par le gouvernement.

On a eu une réunion hier avec le CIUSSS et la santé publique et il n’a pas été question du vaccin. Je me rappelle qu’il y a de cela deux réunions, ils ne savaient pas si c’était en février ou en mars parce qu’il manque des vaccins. Donc on ne sait pas encore [quand ça commencera], s’inquiète Linda Jeanson, directrice de la résidence.

Une autre réunion est prévue pour le 15 février. Elle espère avoir des réponses à ce moment-là. C’est sûr que ça m’inquiète. Je me dis que ça serait bien. [...] Je crois que la vaccination, c’est important, alors, on attend. On ne peut pas faire autre chose que d’attendre, lance-t-elle, presque résignée.

Mme Jeanson croit que néanmoins que la vaccination se fera et qu’elle aura comme conséquence de rassurer ses résidents vis-à-vis de la COVID-19.

Vaccination reportée à la résidence Excelsoins de Knowlton

La résidence Excelsoins Knowlton devait quant à elle recevoir des doses de vaccins dès cette semaine. L'établissement, qui connaît une importante éclosion entre ses murs, se trouve sur la liste des résidences critiques établie par Québec. Actuellement, 22 résidents sont infectés par le virus. Un proche aidant et 17 employés ont également attrapé la maladie.

« Un retour à la vie normale va passer en grande partie par la vaccination. »

— Une citation de  Christian Archambault, président et propriétaire de la résidence Excelsoins Knowlton

De façon générale, le taux de participation aux campagnes de vaccination est très élevé parmi les résidents. L’anxiété et la crainte que causent la COVID à nos résidents est important. De plus, les vaccins sont une pièce importante pour nous permettre de réduire progressivement les mesures d’isolement qui sont imposées à nos résidents et qui sont assez dures pour eux, croit Christian Archambault, président et propriétaire de la résidence Excelsoins Knowlton.

Un vaccin qui fait l’unanimité

Du côté de la résidence Place Primevère, à Waterloo, qui est également aux prises avec une grosse éclosion depuis quelques semaines, les résidents ont accepté en majorité de recevoir le vaccin lorsqu’il sera possible pour eux de se faire vacciner. L’établissement a reçu une confirmation du CIUSSS de l’Estrie-CHUS le 26 janvier dernier concernant les vaccins. Depuis, ils sont dans l’attente, eux aussi. Le vaccin est une sécurité pour les résidents et les employés. Je ne suis pas inquiet. On a été bien informés que ça s’en venait. [...] On se rapproche du but, souligne pour sa part Mathieu Bélanger, directeur administratif à la résidence.

« Ça ne réglera pas tout, mais ça va nous aider énormément dans nos opérations quotidiennes. »

— Une citation de  Mathieu Bélanger, directeur administratif à la résidence Place Primevère, à Waterloo

Sur les 42 résidents, seulement une se dit indécise de se faire injecter le vaccin. On est confiants que ça va bien fonctionner, croit-il.

L’établissement est confiné depuis le 5 janvier dernier. Selon le dernier bilan de la santé publique, 33 résidents et 10 employés y ont été infectés par la COVID-19. Six résidents y ont perdu la vie.

Reprise de la vaccination cette semaine

Contactée ce mardi, la santé publique de l’Estrie a assuré dans un courriel que la vaccination dans les RPA de son territoire reprendra dans le courant de la semaine, dès la réception des doses. Les 115 RPA du territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS comptent environ 9300 résidents.

Dans une conférence de presse, mardi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait savoir qu'il pensait respecter ses engagements et terminer la vaccination dans les RPA et du personnel soignant dès la première semaine de mars.

Avec les informations de Marion Bérubé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !