•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 400 000 personnes ont vu La face cachée de la Lune sur Télé-Québec

Le comédien est habillé en femme et montre le ciel avec son doigt. Il tient une poupée astronaute dans ses bras.

Le comédien, dramaturge et metteur en scène Robert Lepage dans « La face cachée de la Lune », le 6 février 2021 sur Télé-Québec.

Photo : Télé-Québec/André-Olivier Lyra

Radio-Canada

La diffusion en direct de La face cachée de la Lune, jouée par Robert Lepage et Yves Jacques, sur Télé-Québec a attiré plus de 366 000 spectateurs et spectatrices samedi soir. Et plus de 30 000 personnes étaient devant leur écran pour assister à la rediffusion de la pièce de théâtre le lendemain.

Télé-Québec est très heureuse de ces données préliminaires, a commenté la chaîne de télévision par courriel. 

[Ces chiffres] prouvent que les gens ressentent le besoin de voir des arts vivants en temps de pandémie, a souligné l’organisation. 

À ces cotes d'écoute s’ajouteront les chiffres des visionnements en ligne de La face cachée de la Lune, qui est offerte jusqu’au 16 février sur la plateforme vidéo de Télé-Québec. 

Cette pièce de Robert Lepage était interprétée pour la première fois avec à la fois sur scène l’homme de théâtre et Yves Jacques, qui a également maintes fois joué cette œuvre. 

Théâtre, danse et musique

D’autres spectacles seront bientôt diffusés par Télé-Québec, dont celui donné par Joe Bocan, Marie Carmen et Marie-Denise Pelletier et qui sera en ondes vendredi. 

Le 19 février, la pièce Les Hardings, inspirée du drame de Lac-Mégantic, sera proposée en téléthéâtre. 

À découvrir également : L’origine de mes espèces : la genèse, avec Michel Rivard le 5 mars, et Danse en trois temps, qui inclura une création du danseur Guillaume Côté et un solo dansé par Louise Cavalier, le 19 mars. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !