•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le variant britannique du coronavirus détecté au Manitoba

Le Manitoba enregistre 75 cas de COVID-19 et 3 nouveaux décès mardi

Un technicien de laboratoire avec un masque.

Un technicien de laboratoire travaille à séquencer le génome du SRAS-CoV-2 afin de déterminer la présence d'un variant.

Photo : Ben Nelms / CBC

Un premier cas du variant britannique du SRAS-CoV-2 a été détecté au Manitoba, a annoncé mardi le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin. La province annonce par ailleurs un bilan quotidien prometteur, avec 75 nouveaux cas de COVID-19.

Le cas a été confirmé lundi et concerne une personne qui a voyagé récemment en dehors du Canada. Cette personne s’est, depuis, rétablie. Néanmoins, elle a été en contact avec cinq autres personnes qui vivaient dans le même foyer et qui sont en isolement. Aucune ne semble avoir contracté la maladie, selon le médecin hygiéniste en chef de la province.

J’ai appris la nouvelle [lundi] soir vers 21 h, a indiqué Brent Roussin en conférence de presse.

Cela démontre une nouvelle fois pourquoi nous avons en place des restrictions sur les voyages, afin de protéger la communauté contre l’introduction de nouveaux variants.

Pas de transmission communautaire détectée

Selon le Dr Roussin, la personne a été testée le 21 janvier. Les échantillons ont ensuite été envoyés au Laboratoire national de microbiologie, situé à Winnipeg, pour séquencer le génome et confirmer qu’il s’agissait bien du variant B.1.1.7. Selon une étude britannique récemment citée par The Globe and Mail, la souche britannique du coronavirus est jusqu’à 30 % plus mortelle.

Cela prend environ deux semaines entre le moment où le test est envoyé au laboratoire de Winnipeg et le moment où on a le résultat, a expliqué Brent Roussin pour justifier le laps de temps qui s’est écoulé depuis le 21 janvier.

Par ailleurs, le Dr Roussin s’est voulu rassurant en affirmant qu’il n’y avait, pour l’heure, aucune preuve de transmission communautaire du variant britannique au Manitoba.

Il est évident qu’on s’y attendait, a-t-il ajouté. On voit ce variant dans notre pays et à l’étranger et on a rehaussé nos protocoles pour justement faire face à ce type de scénarios.

Cette annonce est tombée alors même que Brent Roussin et le premier ministre, Brian Pallister, annonçaient un assouplissement des restrictions en vigueur. On peut poursuivre la réouverture [malgré l’apparition du variant britannique au Manitoba] grâce aux protocoles que nous avons mis en place, a assuré le médecin hygiéniste en chef.

Néanmoins, cela nous rappelle qu’il ne faut pas baisser notre vigilance, a-t-il dit, ajoutant qu’il s’attendait à ce que d’autres types de variants entrent au Manitoba à l’avenir.

75 nouveaux cas

Les chiffres de mardi portent à 30 360 le nombre total de cas dans la province depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 5,4 % pour la province, et à 4,3 %, pour la région de Winnipeg.

Faits saillants :

  • 1597 cas actifs mardi
  • 27 910 personnes guéries à ce jour
  • 266 personnes à l’hôpital, dont 33 aux soins intensifs
  • 853 décès attribuables à la COVID-19

Les cas actifs sont surévalués en raison des retards dans les vérifications nécessaires pour éliminer ces cas de la liste provinciale. La santé publique s'occupe en priorité du traçage de contacts.

La province estime que les cas actifs ne le sont plus en grande majorité 10 jours après l’apparition des symptômes.

Nouvelles infections par région sanitaire :

  • Winnipeg : 51
  • Prairie Mountain : 0
  • Santé Sud : 5
  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 3
  • Nord : 16

Depuis le début du mois de février 2020, 492 213 tests de dépistage ont été effectués, dont 1322 lundi. Les enquêtes sur ces cas sont en cours et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

Les décès du jour :

  • Un sexagénaire de la région sanitaire de Prairie Mountain
  • Une sexagénaire de Winnipeg
  • Une septuagénaire de Winnipeg

Des éclosions terminées

Les éclosions au foyers Beacon Hill et Charleswood Care Centre, à Winnipeg, sont terminées, ainsi que celles de l’Hôpital Rock Lake, de Crystal City et du foyer Northern Spirit Manor, à Thompson.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !