•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Desjardins fermera quatre centres de services en mai dans le Témiscouata

Deux enseignes montrant le logo de Desjardins sur la façade d'un bâtiment.

Les centres de services de Lac-des-Aigles, Auclair, Packington et Saint-Juste-du-Lac fermeront définitivement en mai (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Quatre centres de services de Desjardins situés dans le Témiscouata, soit ceux de Lac-des-Aigles, Packington, Auclair et Saint-Juste-du-Lac, fermeront leurs portes en mai. Desjardins évoque des questions de sécurité et de baisse d'achalandage pour motiver cette décision.

Les membres de la coopérative qui habitent dans ces villages et qui souhaitent obtenir des services financiers en personne devront parcourir plus de 15 kilomètres pour se rendre dans les points de service de Témiscouata-sur-le-Lac, de Squatec ou de Dégelis.

Le maire de Lac-des-Aigles, Pierre Bossé, s'attriste de perdre un service de proximité.

Ce sont des villages où on n'a pas seulement des jeunes qui sont venus au monde avec leur téléphone intelligent entre les mains. Mais on a d'autres personnes aussi. On a des personnes plus âgées qui sont habituées d'aller payer leurs comptes ou d'aller chercher leurs sous. C'est triste à dire, mais on n'a pas réussi à les convaincre [de rester], soutient-il.

On dirait que Desjardins a oublié qu'il était une coopérative. [...] On travaille fort à essayer de revitaliser la municipalité de 500 personnes. On fait de beaux projets puis là "bang!". Ça nous scie un peu les jambes.

Une citation de :Pierre Bossé, maire de Lac-des-Aigles

Le service était offert dans les centres de services des quatre villages témiscouatains à raison de quatre demi-journées par semaine, par village. Aucun guichet automatique n'était disponible sur place.

Desjardins est locataire des bâtiments où se situent ces quatre centres de services.

Selon Desjardins, les employés liés à ces centres seront mutés au sein de la Caisse des Lacs de Témiscouata.

Pierre Bossé.

Le maire de Lac-des-Aigles, Pierre Bossé, se dit attristé par la fermeture prochaine du point de service de Desjardins dans son village. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Des transactions en baisse

Le président du conseil d'administration de la Caisse des Lacs de Témiscouata, Nicolas Cervant-Caron, explique cette décision par un enjeu de sécurité lié au fait qu'un seul employé à la fois était présent dans ces centres de service où de l'argent était manipulé. La diminution constante du nombre de transactions qui y étaient faites explique aussi ces fermetures.

On nous demande maintenant d'avoir deux employés par centre de services par souci de gérer ce risque-là, précise M. Cervant-Caron.

Il ajoute qu'il faut vraiment regarder le dossier dans sa globalité. On a un enjeu de sécurité, mais on a aussi une utilisation qui est en décroissance depuis quelque temps déjà. Ce n'est pas un phénomène qui est nouveau.

Une main sur un téléphone.

Les membres des points de services touchés pourront se tourner vers les services par Internet ou par téléphone offerts par Desjardins pour leurs transactions (archives).

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Des formations sur Accès D seront offertes et les transactions par téléphone avec des agents de Desjardins seront encouragées.

On comprend que ça va changer des habitudes dans la vie des gens, mais on veut s'assurer de mettre en place un dispositif de solutions. Exemple : on pourra procéder à des retraits avec achats chez des marchands qui vont le permettre dans les municipalités touchées, soulève Nicolas Cervant-Caron.

La préfète de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois, salue l'accompagnement que Desjardins souhaite offrir à ses membres, notamment en ce qui a trait aux transactions par téléphone.

La préfète de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois

La préfète de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois (archives)

Photo : Courtoisie MRC de Témiscouata

Par contre, elle rappelle que, pour ce qui est des transactions par Internet, le service demeure déficient dans plusieurs secteurs de la MRC.

Ce n'est pas tout le monde qui est habileté à travailler sur Internet et moi, j'ai quand même 11 municipalités sur 19 qui n'en ont pas, de service Internet.

Une citation de :Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata

Le président du conseil d'administration de la Caisse des Lacs de Témiscouata souligne aussi que son organisation restera présente dans le secteur par le biais du Fonds d'aide au développement du milieu et de partenariats dans des projets structurants.

On reste résolument une coopérative. [...] On va rester présents sur le territoire, mais d'une manière qui va être beaucoup plus porteuse qu'un comptoir transactionnel dont l'utilisation est en déclin.

Une citation de :Nicolas Cervant-Caron, président du CA de la Caisse Desjardins des Lacs de Témiscouata

Selon le maire de Lac-des-Aigles, les maires des quatre villages ont proposé à Desjardins d'offrir, par exemple, seulement une demi-journée de services par village, par semaine, pour le reste de l'année. On a proposé des choses, mais ça ne semble pas viable pour eux, se désole Pierre Bossé.

La Caisse des Lacs de Témiscouata dessert près de 12 250 membres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !