•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On va marcher avec le rappeur et slameur Le R Premier, à Ottawa

Des créateurs de l'Outaouais et de l'est ontarien nous font découvrir les lieux extérieurs qui les inspirent le plus dans la grande région de la capitale nationale.

Le R Premier, souriant, assis sur un banc de parc en hiver.

Le rappeur et slameur, Le R Premier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Christian Djohossou, alias Le R Premier, revisite trois lieux d’Ottawa ayant forgé le musicien et l’entrepreneur qu’il est devenu, 20 ans après son arrivée au Canada.

À 17 ans, Christian Djohossou quittait le Bénin pour immigrer au Canada. Quand il parcourt aujourd’hui les rues de la capitale fédérale, certains lieux font remonter une foule d’émotions témoignant du chemin qu’il a parcouru depuis.

Que ce soit la galerie où son premier album professionnel a pris son envol, ou encore le parc où l’artiste de 37 ans s’assoit pour écrire les vers et rythmes qui ont fait sa renommée en Ontario français, Le R Premier ne se lasse pas d’y retourner.

Il porte également un attachement particulier à un certain édifice de la rue Rideau où ses passions pour la mode et la musique n’ont fait qu’une, enracinées dans un désir d’émancipation qui vient de loin.

Allons marcher avec celui qui a appris, très jeune, qu’il faut toujours essayer de se tailler une vie sur mesure.

Se tailler une place meilleure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !