•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide au loyer commercial : des propriétaires audités, le nouveau programme critiqué

Un homme portant un masque marche devant un commerce fermé par un grillage.

La SCHL affirme que ces contrôles sont effectués au besoin pour s'assurer que les locataires commerciaux ont bien bénéficié du programme d'aide fédéral et que les propriétaires se sont conformés à ses conditions.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

La Presse canadienne

Au moins 127 propriétaires ayant touché une aide au loyer destinée à soutenir les petites entreprises ont été audités par des fonctionnaires fédéraux, selon ce qu'indiquent des documents remis aux parlementaires.

Ce chiffre remonte au 10 décembre, date à laquelle la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) affirme qu'un peu plus du quart des dossiers avaient été résolus.

L'agence fédérale du logement n'a pas précisé combien de vérifications supplémentaires ont été réalisées depuis.

Dans un communiqué, la SCHL affirme que ces contrôles sont effectués au besoin pour s'assurer que les locataires commerciaux ont bien bénéficié du premier programme d'aide présenté par le gouvernement de Justin Trudeau et que les propriétaires se sont conformés à ses conditions.

Le programme initial offrait aux propriétaires des prêts-subventions qui couvraient la moitié du loyer des petites entreprises admissibles, mais les obligeait à renoncer à un quart de ce qui leur était sinon dû.

Les libéraux ont revu le programme en raison du faible taux de participation, mais un groupe représentant des milliers de petites entreprises à travers le pays affirme que la nouvelle mouture ne répond pas non plus aux attentes, car elle souffre, selon lui, d'un manque de visibilité et de problèmes d'admissibilité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !