•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un budget en attendant la reprise économique aux T.N.-O.

Chargement de l’image

Les Territoires du Nord-Ouest sont gouvernés par un gouvernement de consensus composé de 19 députés.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

En présentant son budget 2021-2022 la semaine dernière, la ministre des Finances des Territoires du Nord-Ouest, Caroline Wawzonek a dit vouloir protéger la stabilité financière du territoire en ces temps de pandémie, mais l’avenir économique reste incertain.

Le second budget de Caroline Wawzonek prévoit environ 117 millions de dollars en nouvelles dépenses, dont une bonne partie servira à répondre à la pandémie.

Cependant, la ministre ne cache pas que le territoire dépend de plus en plus de l’aide d’Ottawa. La contribution du gouvernement fédéral aux revenus des T.N.-O. est en effet passée de 81 % l'an dernier à 85 % cette année.

Caroline Wawzonek sourit à la caméra.

La ministre des Finances des Territoires du Nord-Ouest, Caroline Wawzonek.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Un répit pour les petites et moyennes entreprises

Dans son budget, la ministre a annoncé une réduction des taux d'imposition pour les petites entreprises, qui passera de 4 % à 2 %. Cela représente une économie d’environ 1,7 million de dollars pour les entrepreneurs.

C'est quelque chose que le milieu des affaires réclame depuis longtemps , s’est réjouie la directrice de la Chambre de commerce des Territoires du Nord-Ouest, Renée Comeau.

Selon elle, en plus d’être un baume pour les entreprises qui souffrent le plus ces temps-ci, ce genre de réduction permet habituellement aux entrepreneurs d’investir davantage dans leurs entreprises et permet une meilleure croissance.

Je crois que ça vient à un bon moment, ça permet aux petites entreprises de se réinventer et de croître, explique-t-elle. C’est une occasion qu’ils n’avaient pas nécessairement avant.

La ministre des Finances s’est assurée de mentionner que ce nouveau budget n’est en aucun cas le plan de relance économique du territoire. Un plan de reprise pour l'ensemble de l’économie ténoise viendra plus tard cette année, assure-t-elle.

Puisque le budget nous offre de la stabilité et qu’il maintient une cohérence, nous allons pouvoir mettre [le plan] en place et le dévoiler plus tard cette année, a expliqué la ministre.

J’apprécie qu’il n’y ait pas de réductions dans les programmes et les services dans ce budget, a dit le député de Frame Lake, Kevin O’Reilly. Je crois que, si nous avions eu le même gouvernement qu’il y a quatre ans, nous aurions vu plusieurs coupes.

« Je crois tout de même qu’il y a beaucoup plus de travail à faire pour diversifier notre économie, stabiliser nos sources de revenus et créer une économie plus solid. »

— Une citation de  Kevin O’Reilly, député de Fram Lake
Chargement de l’image

Kevin O'Reilly est le député de Frame Lake dans Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Diversification de l’économie

Le député se réjouit de certains petits investissements, notamment pour l'industrie de la pêche et du film, mais en critique d'autres qui, selon lui, poursuivent la dépendance du territoire au secteur minier et pétrolier. 

Je pense que [l'intérêt pour] le pétrole et le gaz ne reviendra jamais ici, pense-t-il. Il faut que nous nous en rendions compte et réorientions ces ressources pour diversifier et renforcer notre économie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !