•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est déjà le temps d’acheter des semences

Planifiez votre jardin dès maintenant et n’attendez pas pour acheter vos semences, car l'augmentation de la demande a été exponentielle, préviennent des centres de jardin.

Un homme choisit des semences dans un magasin.

Il n'est pas trop tôt pour acheter des semences, même si nous ne sommes qu'au mois de février.

Photo : getty images/istockphoto / JackF

Radio-Canada

Même si nous ne sommes qu’au mois de février, il n’est pas trop tôt pour commencer ses achats de semences. Même que, dans les faits, il est un peu tard. Cette année, la demande pour des semences semble si forte que les centres de jardin anticipent déjà une rupture de stock.

Au centre de jardinage Les serres Robert Plante, situées sur le chemin Navan, à Orléans, les ventes de semences ont débuté à la mi-janvier et, depuis, les commandes en ligne ne cessent d’affluer.

À ce temps-ci de l’année, c’est un peu inhabituel comme situation, reconnaît le gérant du magasin en ligne, Colin Matassa.

C’est vraiment de bonne heure comparé à la normale. D’habitude c’est plus au début du printemps que les gens commencent à penser à leur jardin, a-t-il confié en entrevue à Radio-Canada.

L’engouement pour le jardinage suscité par la pandémie serait à l’origine de cette forte demande, explique le gérant.

L’année passée, il y a eu une forte demande pour les semences, plus qu’on a jamais vu dans les 40 années où nous sommes ouverts.

Une citation de :Colin Matassa, Les serres Robert Plante

Il y a eu une pénurie, l’année passée. On a manqué de semences, relate Colin Matassa. Là, les gens veulent vraiment se préparer. Ils ne veulent pas arriver au mois de mai et ne pas avoir [de semences].

La demande serait encore plus folle pour les plantes de maison, poursuit le gérant. Les demandes ont augmenté de 1000 fois plus, l’été passé , dit-il sans blague. C’est encore plus fou que les semences!

Certaines semences partent plus vite que d'autres. Voici la liste : carottes, concombres, tomates, échalotes, choux, plantes annuelles ou vivaces.

Des semences populaires qui partent très vite : carottes, concombres, tomates, échalotes, choux, plantes annuelles ou vivaces.

Photo : Radio-Canada

Il n’est pas encore trop tard, mais...

C’est la folie également chez Botanix centre de jardin Lauzon, à Masson-Angers. À un point tel que le propriétaire, Jonathan Lauzon, a pris l’initiative d'avancer le lancement de sa boutique en ligne à lundi et l’ouverture de son magasin au 15 février.

Nos lignes téléphoniques ne dérougissent pas, a-t-il déclaré au micro de Philippe Marcoux, animateur des Matins d’ici.

Sur notre page Facebook, on reçoit déjà beaucoup de demandes donc on a devancé l’ouverture pour répondre à la demande.

Jonathan Lauzon admet lui aussi que la pandémie est à l’origine de cet emballement. L’an passé, les semences sont devenues très rares, rapidement, dit-il. Le propriétaire a été pris de court, mais cette année, son équipe est prête.

Chez nous, il n’y aura pas de manques, promet-il. On a un plus gros inventaire que d’habitude. Je vais être conservateur et dire que nous avons six fois l’inventaire habituel, a-t-il lancé.

C’est énorme, reconnaît-il, mais si je me fie à la tendance et aux demandes qu’on a [présentement], ça va se vendre.

Les gens qui ont découvert le jardinage à cause de la pandémie vont répéter l’expérience d’année en année, selon des sondages effectués dans le domaine de l’horticulture.

Une citation de :Jonathan Lauzon, Botanix centre de jardin Lauzon

Les serres Robert Plante seront elles aussi prêtes à faire face à la demande, garantit Colin Matassa, qui s’attend à une affluence record cette année.

On se prépare d’avance et on planifie [déjà] pour le printemps , a-t-il déclaré. On commence à préparer la logistique. On aura beaucoup plus d’employés, on va agrandir notre sélection d’arbres, d’arbustes et de vivaces pour essayer d'accommoder toute cette clientèle-là.

Des semences qui poussent.

Des semences qui poussent

Photo : iStock

Planifiez votre jardin tout de suite

Colin Matassa suggère au public de ne pas trop attendre avant d’acheter des semences, il n’est jamais trop tôt pour s’en procurer, car c’est le seul moyen d’être certain d’en avoir.

Mieux vaut penser à ça plus vite que plus tard. Il faut commencer à planifier ça tout de suite, dit-il.

Mais attention, prévient de son côté Jonathan Lauzon, ce n’est pas encore le bon moment pour faire les semis. Il suggère d’attendre entre la mi-mars et la mi-avril.

Devancer les semis va faire des plants étiolés qui vont être longs et faibles, explique-t-il. Lorsqu’on va les transplanter au jardin, on n’aura pas un grand succès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !