•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Seulement 0,4 % des véhicules en Atlantique sont hybrides ou électriques

Le Canada souhaite que 10 % des voitures vendues soient électriques d'ici 2025 et qu'elles le soient toutes d'ici 2040.

Plusieurs véhicules électriques à vendre sont alignés dans un stationnement.

Le marché de la voiture électrique souhaite franchir un cap à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

John Horne sourit. Depuis le 1er juillet 2019, il est l'heureux propriétaire d'une Tesla Model 3. « Nous voulions avec ma femme faire des économies sur le long terme. Nous voulions aussi ne plus utiliser d'essence et faire un geste environnemental pour nos enfants », explique-t-il.

L'Insulaire ne regrette pas du tout son achat, bien au contraire. Il conduit fièrement sa Telsa partout, pour aller au travail, pour se promener dans les provinces voisines et même l'an passé pour un voyage en Floride.

Nous économisons entre 300 à 350 dollars en essence chaque mois. En contrepartie, notre facture d'électricité a augmenté de 30 à 40 $.

Une citation de :John Horne, propriétaire d'une Tesla Model 3
John Horme est adossé à l'arrière de sa Tesla de couleur noire.

John Horme est fier de sa Tesla. Il assure économiser plus de 300$ par mois en essence.

Photo : Julien Lecacheur

Il n'est pas le seul à avoir fait de choix de vie. Mike Kenny l'a aussi fait en 2019 . Ce chef d'entreprise a ouvert sa propre concession de véhicules électriques à Charlottetown il y a 18 mois.

Je voulais combler un vide dans ce marché. Il n'y avait aucun véhicule électrique à acheter à l'Île-du-Prince-Édouard à cette époque-là, assure-t-il.

Le succès a été vite au rendez-vous. Au départ il ne possédait que quelques Nissan Leaf d'occasion. Plus d'un an plus tard, il possède des voitures des marques Kia, Chevrolet et même Tesla. Selon lui, la demande était là.

Je vendais une voiture par semaine durant l'été 2020.

Une citation de :Mike Kenny, propriétaire associé, ALL EV Canada
Mike Kenny se tient debout devant une Tesla de couleur blanche.

Mike Kenny a ouvert son entreprise en 2019 avec trois véhicules à vendre. Aujourd'hui, il en a des dizaines.

Photo : Julien Lecacheur

Les choses se sont encore améliorées pour lui. À l'automne, il s'est associé avec un autre concessionnaire similaire à Halifax. Ensemble, ils proposent des dizaines de véhicules en tout genre. Dont des Telsa, les plus populaires, selon Mike Kenny. C'est une "rock star", les gens veulent l'approcher, la toucher, l'essayer.

Un inventaire limité à l'Île-du-Prince-Édouard

Malgré la demande, des problèmes empêchent ce marché de franchir une nouvelle étape. À commencer par la disponibilité. Le député du Parti vert de Summerside—South Drive, Stephen Howard en a fait la mauvaise expérience. Avec ses parents, ils ont essayé d'acheter un véhicule électrique dans la deuxième ville de la province, sans succès.

Même si vous allez en magasin et que vous demandez à ce que ce modèle soit livré à l'île, la réponse est non.

Une citation de :Stephen Howard, député du Parti vert, Summerside—South Drive
Stephen Howard est un des huit députés verts à avoir été élu en avril 2019 lors des élections provinciales à l'Île-du-Prince-Édouard. Il s'est arrêté au bureau de circonscription de Darcie Lanthier lors de son passage à Charlottetown alors qu'il siégeait au comité spécial sur les changements climatiques.

Stephen Howard, député de Summerside - South Drive

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Il est difficile de trouver des véhicules électriques à l'Île-du-Prince-Édouard. Certains modèles ne sont pas disponibles ou les inventaires sont limités.

Moe Dayfallah, le gérant d'un détaillant Hyundai à Charlottetown peut en témoigner. La disponibilité était difficile l'an dernier. Heureusement, Hyundai a rectifié le tir et c'est maintenant plus facile pour nos consommateurs d'avoir accès à ce type de véhicule.

À Charlottetown, Moe Dayfallah a en moyenne six voitures électriques à vendre en permanence. Des véhicules qui se vendent rapidement, un par mois en moyenne, selon lui. Il espère avoir prochainement un inventaire plus important.

Nous allons augmenter la publicité autour de nos véhicules électriques. C'est pour cela que nous souhaitons avoir plus de voitures en magasin.

Une citation de :Moe Dayfallah, gérant, Experience Hyundai, Charlottetown
Moe Dayfallah est debout dans le stationnement à côté d'une Hyundai, Kona EV rouge.

Moe Dayfallah, le confesse, l'inventaire est faible au départ. Maintenant, six voitures électriques sont en moyennes à vendre sur son parc automobile.

Photo : Julien Lecacheur

Les résidents de l'Atlantique bons derniers

Mais la disponibilité reste un problème mineur comparé au prix de ces véhicules. Une Kia Soul coûte environ 43 000 $, une Chevrolet Bolt, 45 000 $ et une Tesla Model 3 dépasse les 50 000 $.

Gardez en tête que vous allez faire des économies pendant des années, prévient Mike Kenny.

Le gouvernement fédéral a mis en place en 2019 des incitatifs à l'achat de véhicules électriques à hauteur de 300 millions de dollars sur trois ans. Devant le succès, 287 millions de dollars supplémentaires ont été ajoutés. Ainsi, 5000 $ sont déductibles à l'achat de modèles de moins de 45 000 $.

Tableau montrant la répartition des incitatifs donnés par le fédéral. 41179 au Québec contre 661 en Atlantique.

Au total, 85 % des incitatifs du fédéral ont été distribués au Québec et en Colombie-Britannique et 0,8 % en Atlantique.

Photo : Kristel Mallet

Le programme est très populaire au Québec et en Colombie-Britannique.

Il l'est moins en Atlantique. En effet, 85 % des 314 millions déjà distribués l'ont été dans ces deux provinces. L'Ontario est derrière avec 11 %. Les provinces de l'Atlantique sont loin derrière, alors que 661 incitatifs ont été accordés, ce qui représente 0,8 %.

Cela se ressent sur les routes de l'Atlantique. Précisément 641 véhicules électriques et hybrides circulent à l'Île-du-Prince-Édouard, 452 en Nouvelle-Écosse, 624 au Nouveau-Brunswick et 984 à Terre-Neuve-et-Labrador. Ils représentent moins de 0,4 % des automobiles qui circulent actuellement dans les quatre provinces de l'est du Canada.

Deux voitures électriques sont stationnées devant l'entrée du concessionnaire Hyundai.

Le concessionnaire Hyundai de Charlottetown vend en moyenne une voiture électrique par mois depuis l'été dernier.

Photo : Julien Lecacheur

Des incitatifs annoncés prochainement?

Mike Kenny, John Horne et Stephen Howard s'accordent tous sur une chose, ils demandent au gouvernement insulaire de mettre en place des incitatifs provinciaux.

Les Insulaires attendent l'aide des conservateurs, assure Mike Kenny.

Je voudrais voir la mise en place d'incitatifs pour les véhicules électriques neufs et usagés, demande John Horme.

On doit avoir un programme de rabais pour renverser le marché de l'automobile et s'orienter vers l'électrique, défend Stephen Howard.

C'est une bonne chose de vouloir bousculer le marché. Peut-être avec des incitatifs, ou peut-être autres choses. Pour l'instant, je trouve que nous avons fait de notre mieux.

Une citation de :Steven Myers, ministre de l'Énergie et de l'Environnement
Steven Myers en entrevue dans son bureau

Steven Myers, ministre de l’Énergie et de l'Environnement de l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : CBC/Brian Higgins

Une possibilité qui pourrait arriver très prochainement, comme le confesse le ministre de l'Énergie, Steven Myers. Lors d'un récent comité sur l'environnement, le gouvernement s'est montré ouvert aux propositions apportées par les partis d'oppositions.

Mais en ces temps de pandémie et de restrictions budgétaires, le gouvernement tentera d'être responsable avant tout. Nous devons tout faire pour aller de l'avant avec, mais nous devons mettre en place un plan qui a du sens, assure Steven Myers.

En attendant, l'Île-du-Prince-Édouard continue de développer son réseau électrique. En novembre dernier, le gouvernement conservateur a annoncé dans son budget d'immobilisation l'achat de 12 autobus scolaires électriques.

De plus, de nouveaux chargeurs seront prochainement installés dans la province. Enfin, les frais d'immatriculations sont gratuits pour les propriétaires de véhicules électriques. Un début en attendant davantage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !