•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Coquitlam dénonce des rumeurs d’enlèvement

Écusson de la GRC

La police dénonce les rumeurs d'enlèvement publiées en ligne.

Photo : CBC

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Coquitlam demande au public de ne pas se fier à des mises en garde publiées en ligne concernant de supposés enlèvements de femmes dans la région des Tri-Cities, dans le Grand Vancouver.

Ces mises en garde publiées sur Facebook, Tik Tok et Twitter sont des rumeurs , déclare la police dans un communiqué publié samedi.

La police dit que les avertissements décrivent une fourgonnette blanche, ou un autre véhicule suspect, qui suit une femme et par conséquent son conducteur essaye de l’enlever. Elle note qu'une fourgonnette pourrait circuler lentement dans un quartier pour toutes sortes de raisons.

La GRC ajoute que ces messages ne sont pas basés sur des faits : Nous gardons un esprit ouvert, mais il n’existe aucune preuve de tentative d’enlèvement. Entre-temps, la police demande au public d’arrêter de propager ces rumeurs qui sèment la peur .

Les avertissements suivent le cas de Trina Hunt, une femme de Port Moody portée disparue depuis fin janvier. Une autre femme, Shaelene Keeler Bell, a aussi disparu depuis le 30 janvier. Le caporal Michael McLaughlin souligne cependant que les mises en garde publiées en ligne font des liens entre des situations et des enquêtes qui n’ont aucun rapport entre elles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !