•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maintien des liaisons de Keolis en Gaspésie perçu comme un bref sursis

Une passagère s'apprête à monter dans l'autocar. Elle suit le chauffeur.

L'abandon de la liaison entre la Gaspésie et les grands centres est évitée, pour le moment (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Même s’ils se disent soulagés de voir que Keolis maintient son service de transport par autobus en Gaspésie, des élus maintiennent que la vulnérabilité des services de transports demeure un grave problème pour la région.

Grâce à l’aide supplémentaire de 10 millions de dollars annoncée cette semaine par le ministre responsable des Transports, François Bonnardel, il n’y aura pas de suspension de service entre les grands centres et la Gaspésie, contrairement à ce qu'avait annoncé Keolis la semaine dernière.

Pour la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, il s’agit d’une excellente nouvelle.

Nous avons mis en place de l’aide rapidement pour soutenir l’industrie et maintenir le déplacement entre les régions, commente-elle.

L'intérieur d'un autocar. La moitié des sièges est inaccessible en raison de la pandémie.

Les autocars Keolis voyagent à perte en Gaspésie (archives).

Photo : Radio-Canada

Le développement économique régional et l’occupation du territoire reposent en partie sur un service de transport interurbain de qualité. C’est un enjeu qui est au cœur de nos préoccupations et auquel nous accordons une attention particulière, affirme la ministre Proulx.

La Fédération des transporteurs par autobus rappelle toutefois que cette aide se terminera le 31 mars.

Ainsi, même s'il se réjouit de ce dénouement, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, s’inquiète devant la vulnérabilité des transports dans l'Est-du-Québec.

Être dépendant d’une seule entreprise qui peut unilatéralement réduire ses services, c’est une expérience que je n’apprécie pas.

Une citation de Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Et ça s'ajoute à d’autres enjeux de transport régional comme le fait de ne pas pouvoir traverser d’une rive à l’autre aussi souvent qu’on le souhaiterait, ajoute le député. Il y a aussi l’absence de train depuis des années avec une vraie gare et combien d'autres enjeux!

Un autocar de Keolis s'arrête devant le restaurant Le Héron, à Carleton-sur-Mer.

Kéolis fait deux escales par jour au restaurant à Carleton-sur-Mer (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Quant au maire de Matane, Jérôme Landry, il se dit aussi soulagé de ce sursis, mais estime que Keolis n’a aucun intérêt à développer des services en région qui ne sont pas rentables.

Il juge important de trouver une façon de développer le transport collectif entre les régions, mais aussi à l'intérieur de la MRC de la Matanie.

On travaille là-dessus actuellement, au Bas-Saint-Laurent. La MRC de la Matanie vient d'adopter une résolution pour poursuivre les démarches, affirme le maire.

Il faudrait s’associer avec nos voisins de la Gaspésie qui disposent déjà d’un bon service, ce qui nous permettrait de faire un lien jusqu'aux grands centres.

Une citation de Jérôme Landry, maire de Matane

Ce problème de transport est également présent ailleurs dans la province.

Par exemple, au Saguenay—Lac-Saint-Jean, plusieurs liaisons interurbaines pourraient être réduites ou simplement abandonnées après la crise sanitaire.

Les discussions doivent toutefois se poursuivre quant au financement des lignes interurbaines non rentables.

Par ailleurs, Keolis souligne que sa situation financière demeure précaire et qu’elle continue de subir des pertes importantes, malgré le soutien du gouvernement.

L’entreprise a décliné notre offre d’entrevue.

Avec les informations de Jennifer Boudreau

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Gaspésie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Gaspésie.