•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le GIRAT espère pouvoir installer ses 32 tours cellulaires avant le 31 mars

Une tour de transmission cellulaire

L'une des quatre tours réalisées en 2019 par le projet du Girat, la tour de Belleterre.

Photo : Gracieuseté, Josée Rivard

Radio-Canada

Le GIRAT, Gestion de l'inforoute régionale de l'Abitibi-Témiscamingue à bon espoir de pouvoir terminer son projet d'installation des tours cellulaires avant le 31 mars prochain.

Actuellement, la moitié des 32 tours que comporte le projet sont fonctionnelles.

L'objectif de l'organisme est d'assurer une couverture cellulaire de 85 à 95 % de la population de l'Abitibi-Témiscamingue.

La dernière tour cellulaire à avoir été mise en service, la 14e, est située au Lac Cavillon, dans la Réserve faunique La Vérendrye.

Il y a quelques jours, la tour de Winneway a également été installée.

À deux mois de l'échéancier qu'il s'est donné, le président du GIRAT Alexandre Binette se dit convaincu de pouvoir achever son projet dans les temps.

Le 31 mars c'est très proche, on est vraiment en sprint final.

Une citation de :Le président du GIRAT Alexandre Binette

On a plusieurs chantiers qui sont en parallèle, qui avancent, qui sont vraiment dans les dernières étapes. Certains à la préparation des sites encore, il reste encore des constructions à faire, mais beaucoup où on est dans l'installation et le branchement des équipements, c'est une question souvent de se relier à la fibre optique et à l'électricité avant de mettre le site en service. Donc oui j'ai bon espoir qu'on arrive à faire toute la construction des sites pour le 31 mars, l'ensemble des contrats sont donnés dans ce sens-là, fait savoir Alexandre Binette.

Les prochaines localités à voir des tours apparaitre sur leur territoire sont Beaudry, La Reine et Guérin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !