•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Convention collective des infirmières : la FSQ-CSQ rejette l'offre gouvernementale

Une infirmière se penche sur un patient de la COVID-19 à l'hôpital.

Une infirmière se penche sur un patient de la COVID-19 à l'hôpital.

Photo : Getty Images / Mario Tama

Radio-Canada

Les négociations des conventions collectives se font plus ardues dans certains secteurs de la santé, le personnel étant à bout de souffle en raison de la lutte contre la COVID-19 commencée depuis bientôt un an.

En négociation pour renouveler la convention collective des 5000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes qu'elle représente, la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), a annoncé samedi le rejet de l'offre globale de règlement soumise par les représentants du gouvernement.

La Fédération de la santé du Québec-Centrale des syndicats du Québec a convoqué les médias à une conférence de presse, dimanche, pour faire le point sur les négociations. Les négociations entrent dans une étape cruciale, affirme le communiqué.

Les conventions collectives dans les secteurs public et parapublic, qui concernent un demi-million d'employés de l'État, sont échues depuis mars 2020.

Même chose en éducation

Plus tôt cette semaine, c'est dans le domaine de l'éducation que des syndiqués de la Centrale des syndicats du Québec ont commencé à faire entendre leur mécontentement.

Les membres de la Centrale des syndicats du Québec provenant du milieu de l'éducation sont des enseignants, des employés de soutien et des professionnels de l'éducation.

Ils ont voté à 73 % en faveur d'un mandat de cinq journées de grève, dont les dates et les conditions du déclenchement sont pour le moment inconnues.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !