•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Office municipal d'habitation de Longueuil bientôt sous tutelle

Gros plan de la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, assise durant une conférence de presse.

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Québec annonce l’enclenchement de la mise sous tutelle de l’Office municipal d’habitation de Longueuil (OMHL) une décision accueillie avec soulagement par les employés.

Par voie de communiqué, le syndicat des cols blancs et cols bleus de l’OMHL a souligné qu’après un an et demi d’un dysfonctionnement généralisé, il est temps de redonner un milieu de travail sain aux employés et de permettre à la population de l’agglomération de Longueuil d’accéder aux pleins services de l’Office.

L’Office gère environ 2300 logements à loyer modique, mais aussi des logements pour les aînés et les familles à Longueuil, Brossard, Boucherville, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert. Selon le syndicat environ 100 logements gérés par l’Office sont présentement vacants du fait de ce dysfonctionnement, ce qui est absolument inacceptable.

Plus tôt en journée, la ministre québécoise des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, avait annoncé par communiqué le déclenchement du processus menant à la mise sous tutelle de l’OMHL.

La ministre base notamment sa décision sur le rapport organisationnel d’une firme externe reçu le 20 janvier.

« J'ai pris connaissance du rapport et les faits qui y sont relatés sont très troublants. En tant que ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, je ne peux tolérer une telle situation, qui met en péril le bien-être des locataires et des employés. »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre québécoise des Affaires municipales et de l’Habitation

Ce même communiqué indique que la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, arrive aux mêmes conclusions que la ministre. Mme Parent n’a toutefois pas souhaité donner d’entrevue. La présidente du CA de l'OMHL et vice-présidente du comité exécutif, Monique Bastien, non plus.

Dans ce communiqué conjoint, la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, dit en arriver aux mêmes conclusions que la ministre et que le processus de mise en tutelle doit être déclenché pour le bien des employés et des locataires, une position partagée par les élus qui siègent au conseil d'administration de l'OMHL, précise-t-elle dans cette déclaration écrite. Mme Parent n’a toutefois pas souhaité accorder d’entrevue et la présidente du CA de l'OMHL et vice-présidente du comité exécutif, Monique Bastien, non plus.

Cette dernière serait pourtant directement visée par le rapport, selon Michel Lanctôt, conseiller municipal à la Ville de Longueuil. Il note qu’à cause du climat de travail négatif, plus du tiers des postes seraient actuellement vacants.

Selon lui, Monique Bastien et la directrice de l’OMHL, Danielle Lavigne, en poste depuis 18 mois, devraient démissionner afin de rétablir le lien de confiance à l'Office. Si elles refusent de le faire, il demande à la mairesse Sylve Parent de suivre le dossier et d’agir en conséquence. Si Mme Parent avait agi plus tôt, on n’en serait peut-être pas là aujourd’hui, croit-il.

Le rapport externe recommande plutôt au moins six mois de coaching pour la direction de l'Office avec établissement d'indicateurs de suivi précis. Advenant le refus de la directrice générale de s’engager dans un tel processus, et compte tenu de l’écart significatif qui existe sous l’angle de la confiance et de la crédibilité (tant des administrateurs que des employés), nous sommes d’avis qu’il sera alors préférable de privilégier l’établissement d’une entente de fin d’emploi avec celle-ci, préconise le rapport.

« Les dommages qui ont été faits sont si importants que selon moi ça va prendre un certain temps avant de redresser la situation. »

— Une citation de  Michel Lanctôt, conseiller municipal à la Ville de Longueuil

Avec les informations d'Olivier Lefebvre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !