•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet du centre éducatif à Prince Albert présenté au ministre de l'Éducation

Une vue de près sur l'Académie Rivier prise à travers d'un grillage.

Il y a quelques semaines, la province avait mandaté une tierce partie pour analyser la viabilité du projet de convertir l’ancienne Académie Rivier en une école francophone à Prince Albert.

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Radio-Canada

Aucune décision n’a encore été prise après que trois organismes fransaskois aient présenté leur projet de centre éducatif communautaire pour Prince Albert au ministre de l’Éducation, Dustin Duncan.

En fonction depuis seulement trois mois, le nouveau ministre de l’Éducation s’est vu présenter le projet de transformation de l’Académie Rivier en centre éducatif communautaire.

En plus d’une école, le projet présenté par le Conseil des écoles fransaskoises (CEF), la Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) et l’Assemblée communautaire fransaskoise comporte une partie communautaire.

Ainsi, si la proposition est acceptée, l’académie Rivier accueillera des bureaux, des commerces et même un auditorium et 40 logements.

Le ministère de l’Éducation affirme dans un communiqué envoyé vendredi qu’il doit étudier divers facteurs avant de prendre une décision, comme la taille de la future école ou encore le budget disponible.

Lors d'une prise de décisions concernant la construction ou la rénovation de bâtiments existants, le ministère tient compte de divers facteurs, notamment la taille de l'école nécessaire pour offrir un apprentissage moderne aux élèves, le financement requis pour les diverses options disponibles, l'entretien futur et d'autres facteurs.

La plus récente rencontre avec le ministre date du 26 janvier dernier avec des membres de la SCFPA. La vice-présidente de l'organisme, Josée Bourgoin, précise que la rencontre avec Dustin Duncan s’est bien déroulée et le ministre a eu une oreille attentive au projet.

Le fait qu'ils n'ont pas dit non nous encourage. Ce qui nous encourage aussi c’est qu’ils veulent trouver des solutions interministérielles, ce qui est une première en Saskatchewan.

Effectivement, devant l’ampleur du projet, Dustin Duncan a fait savoir à Josée Bourgoin que d’autres ministères devraient être impliqués, comme celui responsable de SaskBuild.

Pour le moment, aucune autre rencontre n’est prévue, mais la province assure avoir des discussions continuelles avec le CEF.

Avec les informations de Geneviève Patterson et Nicolas Duny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !