•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ches Crosbie promet de stimuler la création d’emploi à T.-N.-L.

Ches Crosbie pose en complet les deux mains dans le dos.

Ches Crosbie, chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC / Mark Quinn

Radio-Canada

Le Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador fait de la création d’emploi son cheval de bataille pour l’élection générale du 13 février. « Tout est à propos des emplois », écrit la formation politique dans la plateforme électorale qu’elle vient de dévoiler.

Consultez toutes nos nouvelles électorales.

Le livre bleu de 76 pages qu’a déposé la formation politique menée par Ches Crosbie promet plus de 93 millions de dollars d’investissements dans les quatre prochaines années, afin de solutionner la crise fiscale qui frappe la province.

Selon M. Crosbie, la relance économique passe par une augmentation des dépenses, plutôt que par des compressions budgétaires.

Le Parti progressiste-conservateur associe la baisse des impôts à la création d’emplois et promet des crédits d’impôt pour inciter les entreprises à embaucher des travailleurs.

Il évoque également dans son programme une augmentation raisonnable du salaire minimum, qu'il ne chiffre pas, mais qu’il promet de rattacher à l'indice des prix à la consommation.

La formation politique souhaite renégocier les transferts fédéraux et promet de maintenir la ligne dure avec Ottawa et se targue de vouloir être un négociateur coriace avec le fédéral.

Les troupes progressistes-conservatrices prônent également une gestion conjointe de la pêche entre le fédéral et la province.

Pour la minorité francophone de la province, le parti promet de s’assurer que le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador (CSFP) bénéficie des infrastructures nécessaires. Le mois dernier, Ches Crosbie, avait promis qu’une future nouvelle école francophone dans la région de Saint-Jean serait construite dans un édifice neuf.

Les progressistes-conservateurs tentent de s’emparer du pouvoir qui leur échappe depuis 2015 à Terre-Neuve-et-Labrador. Sous la direction de Ches Crosbie en 2019, ils avaient presque doublé leur représentation à l’Assemblée législative, mais les libéraux avaient arraché un gouvernement minoritaire.

Le Parti libéral sollicite un troisième mandat, et un premier depuis que leur chef, Andrew Furey, a succédé à Dwight Ball en août 2020.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !