•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : « On s’est rendu compte que l’enseignement devenait un peu secondaire »

Des élèves en classe. Ils portent un masque.

La rentrée hivernale a été chamboulée par de nouvelles mesures liées à la pandémie de COVID-19 (archives).

Photo : Reuters / Remo Casilli

Avec la pandémie de la COVID-19, de nombreux professeurs dans les écoles primaires et secondaires du Québec ont vu leur façon de travailler changer de manière draconienne. Entre les cours à distance ou en classe, plusieurs ont dû mettre les bouchées doubles pour transmettre leurs connaissances tout en s'assurant que leurs élèves allaient bien.

Enseignant de mathématique en 4e et 5e secondaire, Hugo Dubé avance que la pandémie mine grandement la santé physique et mentale des jeunes.

Cet automne, on s’est rapidement rendu compte que l’enseignement, comme on dit à la blague, devenait un peu secondaire. On voyait nos ados qui dépérissaient à vue d'œil, laisse tomber M. Dubé.

L'enseignant de mathématique à l'École secondaire de Rivière-du-Loup Hugo Dubé.

L'enseignant de mathématique à l'École secondaire de Rivière-du-Loup Hugo Dubé.

Photo : Courtoisie : Hugo Dubé

Pour la Semaine des enseignantes et des enseignants, nous avons voulu tendre le micro à un enseignant pour témoigner du nouveau contexte en salle de classe avec la COVID-19.

Les mesures pour limiter la propagation du virus forcent les jeunes à demeurer bien souvent dans leur classe toute la journée. Le peu de contact avec les amis à l'école ou l'enseignement à distance pèsent lourd sur plusieurs adolescents, selon Hugo Dubé.

C'est dur pour tout le monde, mais eux, ils sont à un moment qui est névralgique pour la construction de leur personnalité.

Une citation de :Hugo Dubé, enseignant à l'École secondaire de Rivière-du-Loup

Pour tenter de leur changer les idées et pour leur donner le goût de se rendre à l'école, plusieurs enseignants usent de différents moyens.

Pour le professeur de mathématique, la clé du succès repose dans les petits défis qu'il peut lancer quotidiennement à ses élèves.

L'un de ces défis l'a d'ailleurs amené à enseigner une période complète en habit de neige. Une scène qui a été immortalisée sur les réseaux sociaux et qui en a fait rire plus d'un.

Mes élèves avaient réussi à atteindre les objectifs que je leur avais donnés et ils m'avaient prévu cette conséquence, raconte Hugo Dubé.

Conséquence d'un défi qu'il avait lancé à ses élèves, Hugo Dubé à du enseigner un cours complet de mathématique en portant un habit de neige.

Conséquence d'un défi qu'il avait lancé à ses élèves, Hugo Dubé a dû enseigner un cours complet de mathématique en portant un habit de neige.

Photo : Capture d'écran - Facebook / École secondaire de Rivière-du-Loup

Malgré l'ampleur de la tâche, Hugo Dubé maintient qu'il a toujours autant de plaisir dans ses classes de l'École secondaire de Rivière-du-Loup et ce, même si la gestion de ses cours n'est plus du tout la même cette année.

Il doit souvent enseigner deux cours en même temps, souligne-t-il.

Avec le respect des bulles classe, j'enseigne deux parcours mathématiques simultanément [...] et je dois réussir à faire en sorte que les deux reçoivent la même qualité d’enseignement, explique l'enseignant.

Hugo Dubé rappelle par ailleurs que pour réussir cette mission, l'ensemble du personnel de l'école est mis à contribution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !