•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba gèle la taxe scolaire mais compense par un fonds de 23 millions $

Le ministre assis sur une table avec des documents devant lui.

Cliff Cullen est devenu ministre de l'Éducation au début janvier.

Photo : CBC/Radio-Canada

Le ministre de l’Éducation du Manitoba, Cliff Cullen, annonce avoir demandé aux divisions scolaires un gel des taxes scolaires l'an prochain. En échange, la province fournira aux divisions des fonds qui correspondent à une hausse de 2 % du revenu provenant de ces taxes.

Le ministre affirme qu’il s’agit de réduire le fardeau de la taxe scolaire, qui s’ajoute aux impôts fonciers, pour les Manitobains. Depuis plusieurs années déjà, la province tente d’imposer un plafond de 2 % aux hausses des taxes scolaires.

Cliff Cullen reconnaît que la volonté de son gouvernement est d’éliminer l’élément de taxe scolaire des impôts fonciers, une promesse électorale de 2019.

La Subvention compensatoire des impôts fonciers s'élève à 22,8 millions de dollars. La province n’a pas encore précisé le mécanisme de répartition entre les divisions scolaires.

Hausse du financement de base de 0,5 %

Le ministre l’Éducation a aussi annoncé qu'il injectera 6,7 millions de dollars de plus dans le financement de base des écoles pour 2021-2022, ce qui correspond à une hausse de 0,5 %.

La province s’engage aussi à augmenter le financement des divisions scolaires pour les élèves avec des besoins spéciaux de 5,5 millions de dollars.

Le ministre indique que plusieurs autres subventions s’ajoutent à ces sommes, pour une hausse totale de financement pour les écoles en 2021-2022 de 20,8 millions de dollars, ce qui correspond à une augmentation de 1,56 % du financement des divisions scolaires par rapport à l’année 2020-2021. Ces fonds s’ajoutent à la Subvention compensatoire des impôts fonciers.

La province s’engage à ne pas réduire le financement par élève des divisions scolaires, en raison des variations dans le nombre d'inscriptions provoquées par la COVID-19. M. Cullen affirme que les divisions scolaires ne recevront pas moins de 98 % du financement provincial de l’année précédente.

Le financement provincial de la DSFM augmente de 1,8 %

Dans un document qui accompagnait le communiqué de presse de la province, il est indiqué que le financement provincial de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) augmentera de 1,05 million de dollars, soit de 1,8 %.

En tout, la division recevra 57,5 millions de dollars de la province. Cette hausse est due à une augmentation de l’octroi spécial de la DSFM. La formule qui permet de déterminer le montant de cet octroi se base notamment sur le coût moyen par élève dans toutes les divisions scolaires de la province, au cours des cinq dernières années.

La DSFM reçoit aussi 800 000 $ provenant de la Subvention compensatoire des impôts fonciers.

Le rapport sur l’éducation dévoilé très bientôt

Le ministre indique que ces mesures s’inscrivent dans la modernisation du système d’éducation de la province promise par le gouvernement de Brian Pallister. Cela prouve que peu importe les changements qui sont nécessaires pour le système éducatif, nous serons là [pour les élèves et les enseignants], affirme M. Cullen.

Il dit que la province dévoilera très bientôt le rapport sur l’éducation de la maternelle à la 12e année, dont la publication a été retardée de plus d’un an en raison de la pandémie. L’an dernier, la province confirmait que les changements importants au système d'éducation n’auront pas lieu avant l’été 2021.

Nous sommes troisièmes au pays en termes de dépenses [par élève] en éducation. Malheureusement, nous sommes souvent en bas de la liste en termes de résultats scolaires, affirme Cliff Cullen.

Pas d’annulation de la semaine de relâche

Contrairement à d’autres divisions scolaires dans d’autres provinces, le Manitoba n’envisage pas la possibilité d’annuler la semaine de relâche du mois de mars.

Nous pensons que les enseignants, les élèves et les parents ont besoin d’une pause, a déclaré Cliff Cullen. Il demande tout de même aux gens de rester à la maison et de suivre les ordonnances sanitaires, ainsi que d’éviter tout déplacement non essentiel.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !