•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se sentant peu écoutés, des chasseurs bloquent l’accès à une mine du Nunavut

Le port de Milne Inlet, au nord de la mine de fer Mary River, au Nunavut.

Des manifestations pacifiques ont commencé jeudi soir à la mine Mary River. Personne ne sait combien de temps elles dureront.

Photo : Photo fournie par Baffinland

Radio-Canada

Des chasseurs ont bloqué l’accès à la mine Mary River pour exprimer leur inquiétude quant au fait que les voix des Inuit ne sont pas suffisamment entendues lors des audiences environnementales concernant le projet d'expansion de la mine.

La manifestation a commencé vers 22 heures jeudi soir, alors que s'achèvent les deux semaines prévues pour l'examen de l'extension. Les participants sont issus d'au moins deux communautés : Pond Inlet et Arctic Bay.

Charlie Enuarak, le président d'un groupe nouvellement créé pour défendre les communautés entourant la mine, le North Baffin Group, est également un conseiller aîné auprès des protestataires. Selon lui, les chasseurs craignent que l'expansion de la mine ne réduise les populations animales.

Les chasseurs ont installé des tentes sur la piste d'atterrissage et sur les routes pour protester contre le fait que personne n'écoute les préoccupations du hameau et des chasseurs, explique M. Enuarak, qui ne sait pas combien de temps la manifestation va durer.

Dans une interview à l'émission matinale Qulliq, de CBC Nunavut, il a affirmé que la manifestation était pacifique et a demandé aux manifestants de ne détruire aucun équipement appartenant à la compagnie Baffinland, qui exploite la mine.

Les groupes de chasseurs sont inquiets devant l'impossibilité des caribous de traverser une voie ferrée qui fait partie de l'expansion proposée et l'augmentation du transport maritime, qui pourrait chasser la faune marine.

La compagnie minière Baffinland affirme, dans un communiqué envoyé vendredi matin, qu'elle est en communication avec le groupe de chasseurs et qu'elle respecte le droit de manifester pacifiquement.

Les audiences examinent une proposition visant à doubler la quantité de minerai de fer expédiée de la mine à travers une zone considérée comme l’habitat de la plus grande population de narvals au monde.

Des versions de cette expansion sont en cours d'examen réglementaire depuis 2014. Ces deux dernières semaines, des groupes de chasseurs locaux, des organisations inuit, des groupes environnementaux et des gouvernements ont participé à ce qui devait être les dernières réunions.

Cependant, au début de la semaine, une motion visant à tenir d'autres audiences en mars a été adoptée, car les cinq communautés entourant la mine ont le sentiment que la compagnie minière ne répond pas à leurs questions.

La mine Mary River se trouve à environ 160 kilomètres au sud de la communauté de Pond Inlet et à 1000 kilomètres au nord-ouest d'Iqaluit, sur l'île de Baffin.

Avec les informations de Sara Frizzell

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !