•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université de Regina s’adapte à l'apprentissage en ligne pendant la pandémie

L'Université de Regina.

La majorité des cours de l'Université de Regina sont actuellement en ligne. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

L’enseignement à distance étant maintenu jusqu'à nouvel ordre pour réduire les risques de propagation de la COVID-19, le corps professoral a dû réinventer son programme pour permettre aux étudiants d’apprendre correctement, même depuis la maison.

Janis Dale, professeure de géologie environnementale à l'Université de Regina, dit qu'il lui a fallu complètement repenser la façon dont elle allait présenter son cours aux étudiants.

D’habitude, cette discipline est basée sur l’apprentissage pratique, mais cette année, son cours a dû se faire par distance, loin des laboratoires et des autres expériences pratiques.

Je pense que, lorsqu'on est seul chez soi, on peut assez rapidement perdre le fil de ce qu'on devait faire ou de ce dont on est responsable, surtout lorsqu'on est en première année.

Arianna Neumann, étudiante en musique et physique en première année à l'Université de Regina, dit que, malgré les cours de laboratoires virtuels, elle a l’impression de manquer une expérience précieuse.

Pour compenser ce manque d'interactions, des professeurs ont décidé d’organiser une session virtuelle chaque semaine pour que les étudiants puissent poser des questions. Joyce McBeth, professeure-assistante dans le département de géologie, ajoute que le fait de mettre des ressources en ligne permet aussi aux étudiants de mieux s’organiser et d’avoir un meilleur accès aux cours.

L'Université de Regina prévoit également créer ses propres expériences scientifiques contrôlées à distance, qui pourraient être proposées aux étudiants à l'échelle locale, nationale ou internationale.

De plus, les ressources en ligne offertes aux étudiants sont généralement gratuites.

C'est vraiment agréable d'avoir pu apporter cela à nos étudiants à un moment où ils sont peut-être plus à court d'argent que normalement, explique Joyce McBeth.

Il y a quand même quelques défauts à l'apprentissage en ligne pour les étudiants en géologie. Par exemple, seuls cinq minéraux seront étudiés, contrairement à 20 ou 30 auparavant durant le semestre.

Quoi qu'il en soit, ce qui semble manquer le plus aux élèves, c’est le contact avec les autres étudiants et l’entraide qu’ils manquent en continuant leur apprentissage en ligne.

Avec les informations de Florence Hwang

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !