•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wandavision : une série de Marvel avec de l’ADN canadien

Un homme et une femme sont debout dans leur salon

Les acteurs Elizabeth Olsen et Paul Bettany jouent les rôles principaux dans la série Wandavision.

Photo : Facebook/marvelstudios

Le studio d’effets visuels torontois Monsters Aliens Robots Zombies (MARZ) s’illustre déjà dans des séries très populaires, comme la plus récente série de l’univers Marvel : Wandavision.

Cette série, qui est diffusée en Amérique du Nord depuis le 8 janvier, met en scène les deux anciens Avengers Wanda Maximoff (interprétée par Elizabeth Olsen) et Vision (interprété par Paul Bettany). Ceux-ci vivent une vie rangée dans une banlieue américaine des années 50.

La série est disponible sur la plateforme Disney+.

Les deux personnages, qui possèdent des pouvoirs spéciaux hors du commun, naviguent plusieurs mystères.

Un homme et une femme avec des enfants dans leurs bras.

Les deux protagonistes principaux vivent une vie rangée dans une banlieue américaine des années 50.

Photo : Avec l'autorisation de MARZ.

Une question subsiste aussi au sujet de Vision, le personnage ayant été tué pendant les événements des films Avengers.

Cette série, dont les codes, visuels et effets spéciaux évoluent constamment entre les différentes époques des séries télévisées à travers les années, est un de projets sur lesquels travaille MARZ.

Un tableau de chasse diversifié

Fondé il y a deux ans par le propriétaire du studio torontois Intelligent Creatures, MARZ a rapidement reçu des contrats importants de la part de studios majeurs.

La compagnie a signé des ententes avec HBO, Amazon, Netflix et Marvel pour développer des effets spéciaux de séries.

Une des missions les plus importantes du studio, selon Gregory Peczinka, chef de la division effets spéciaux de MARZ, a été celle du masque du personnage Rorschach, dans la série Watchmen, réalisée par HBO.

Intelligent Creatures, le studio à partir duquel MARZ a été créé avait été responsable de créer le masque de Rorschach pour le film Watchmen de 2009, alors HBO s’est tourné vers nous.

Gregory Peczinka, chef de la division effets spéciaux de MARZ

M. Peczinka explique que le masque prend la forme d’une cagoule dont les motifs changent sans cesse.

L’objectif était de faire disparaître complètement la tête de l’acteur afin de la remplacer par l’effet visuel, a-t-il expliqué, ajoutant que le résultat final est incroyable, on ne voit absolument pas la coupure.

En plus de Watchmen, la compagnie dit aussi avoir travaillé sur des séries comme la saison 2 d’Umbrella Academy et Living with Yourself de Netflix ou encore les séries The Boys et The Expanse d’Amazon.

Les effets spéciaux environnementaux comme porte d’entrée

M. Peczinka affirme que le développement de son studio dans le tournage et la production d’effets visuels qui modifient l’environnement sont la porte d’entrée qui leur a permis d’obtenir la série Wandavision.

Il explique que son studio possède l’équipement pour reproduire l’environnement filmé en version virtuelle et y ajouter les effets spéciaux.

5 hommes et 2 femmes posent.

Marz a aussi oeuvré sur les effets spéciaux de la série de Netflix Umbrella Academy.

Photo : CHRISTOS KALOHORIDIS/NETFLIX

Pour des scènes de la série Umbrella Academy, nous étions responsables des effets spéciaux de personnages qui émettent des ondes de choc qui ont un effet sur l’environnement autour, explique M. Peckzinka.

Son studio utilise de plus en plus l’intelligence artificielle pour efficacement modifier l’environnement tourné en remplaçant en postproduction des morceaux de l’image.

En ce qui a trait à la série Wandavision elle-même, M. Peczinka a dû s'abstenir de donner plus détails.

La série étant toujours en production malgré sa diffusion une fois par semaine, le studio est lié à Marvel par une entente de non-divulgation des détails.

Il affirme cependant que c’est la technologie de modification de l’environnement que MARZ a utilisé dans Umbrella Academy qui a fait en sorte que le studio a réussi à avoir Marvel comme client.

La production de séries, un univers en changement

Collaborer avec Marvel a été une expérience unique pour M. Peczinka et son équipe.

Il explique que de plus en plus, les équipes d’effets spéciaux de séries se retrouvent à devoir faire des contrats qui ressemblent à ceux de films.

Il explique que cette progression a permis à son studio de se développer et a maintenant plus d’une centaine d’employés de production.

On s’aperçoit que les séries sur lesquelles on travaille sont beaucoup plus complexes au niveau du développement que ce qu’on demande au cinéma.

Gregory Peczinka, chef de la division effets spéciaux de MARZ

Un vétéran de plus de 17 ans dans l’industrie des effets visuels, M. Peczinka se souvient des méthodes du passé qui ont changé.

Selon lui, les productions d’aujourd’hui demandent un niveau de précision énorme, ce qui fait en sorte que les studios peuvent difficilement se passer des outils à la fine pointe de la technologie pour faire des effets spéciaux.

Je compare ça à quand j’étais dans l’industrie il y a 17 ans, en France puis au Royaume-Uni, on avait une méthode de travail industrielle, avec un fort besoin d’habiletés d’artisanat, explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !