•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand retourner au musée et quelles expositions y voir?

Le Musée des beaux-arts de Montréal.

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Fanny Bourel

Lundi, les musées québécois seront autorisés à rouvrir leurs portes pour le grand bonheur des muséophiles, privés de culture depuis plus de quatre mois pour bon nombre d’entre eux. Voici les expositions à découvrir dans les principaux musées de la province.

Si certains musées seront prêts à revoir leur public dès lundi ou mardi, d'autres auront besoin de plus de temps afin de rappeler leur personnel, finaliser le montage d'expositions ou encore remettre en place les mesures sanitaires.


À Montréal

Le musée des beaux-arts de Montréal (MBAM)

Rendez-vous le 11 février pour remettre les pieds au MBAM, qui inaugurera sa grande exposition Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones. Elle explorera l’intérêt éprouvé par Jean-Paul Riopelle pour le nord et les communautés autochtones ainsi que l’influence que ces territoires et cultures ont eue sur sa production artistique des années 1950 aux années 1970.

Trois tableaux colorés sont accrochés sur un mur vert.

L'exposition «Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones» au musée des beaux-arts de Montréal

Photo : Photo MBAM, Denis Farley

Pour entrer dans le musée, il faudra avoir préalablement acheté son billet en ligne. Les réservations débuteront mardi.

Trois autres expositions attendent les amateurs et amatrices d’art : GRAFIK! Cinq siècles d'arts graphiques allemands et autrichiens, Manuel Mathieu : Survivance, et Yehouda Chaki : Mi Makir. À la recherche des disparus, qui porte sur les victimes de la Shoah.

Le musée d’art contemporain de Montréal (MAC)

Autre lieu culturel phare de Montréal : le MAC. Le musée a annoncé qu’il allait rouvrir ses portes le 10 février en intégralité la semaine prochaine et présenter des expositions inédites. 

Prête depuis le mois de septembre, l’exposition La machine qui enseignait des airs aux oiseaux réunira les œuvres de 34 artistes de la région montréalaisequi n’ont jamais ou qui ont rarement exposé au MAC.

L'œuvre est en noir et blanc.

L'œuvre « Browsing » de Kelly Jazvac au MAC

Photo : Guy L’Heureux

Des horizons d’attente dévoilera, pour la première fois, les œuvres de 21 artistes récemment acquises par le MAC.

Quant à John Akomfrah : Vertigo Sea, cette installation vidéo présentée à la Biennale de Venise en 2015 mettra en scène l’océan. 

À voir également une sélection d’œuvres concoctée par John Zeppetelli, le directeur général et conservateur en chef du MAC.

Le musée Musée McCord

À la fin du mois de septembre, l’exposition Christian Dior n’était lancée que depuis trois jours quand le reconfinement des musées a été annoncé pour le 1er octobre. Les robes haute couture imaginées par ce génie de la mode seront de retour au musée McCord le 11 février. 

Deux robes de soirée de couleur noire sont exposées sur des mannequins.

Le public pourra admirer ces deux robes du soir signées par Christain Dior.

Photo : Radio-Canada / Nabi-Alexandre Chartier

Les expositions Chapleau – profession : Caricaturiste, Griffintown – Montréal en mutation et Porter son identité – la collection premiers peuples attendent également le public, qui devra avoir réservé son billet en ligne. 

Pointe-à-Callière

Avis aux parents, l’exposition familiale À l’abordage! Pirates ou Corsaires? a été complètement renouvelée. Elle sera accessible au public à partir du 11 février, de même que les expositions permanentes sur l’histoire de Montréal. 

Écomusée du fier monde 

Ce musée consacré à la culture montréalaise pourra à nouveau être visité à partir de mercredi pour découvrir De Amherst à Atateken. À l’occasion du 1er anniversaire du changement de nom de la rue, cette exposition revient sur l’histoire de cette artère.

L’Espace pour la vie

Le Biodôme et le Jardin botanique – mais pas le Planétarium Rio Tinto Alcan, ni l’Insectarium qui est en travaux – seront ouverts dès lundi.


À Québec

Le Musée national des beaux-arts (MNBAQ)

Le MNBAQ sera prêt mercredi à recevoir le public, avec notamment son exposition Turner et le sublime.

La peinture montre notamment des arbres et des montages.

La toile « La route du St-Gothard entre Amsteg et Wassen, en regardant vers la vallée de la Reuss » du peintre anglais Wiliam Turner.

Photo : MNBAQ

Jusqu’au 2 mai, 77 œuvres du peintre anglais Turner s’offriront aux yeux des visiteurs et visiteuses. 

Le Musée de la civilisation

Incursion dans l’univers des effets spéciaux à partir du 18 février avec la toute nouvelle exposition Effets spéciaux!

Le public pourra également parcourir les expositions Histoires de pêche, La tête dans les nuages sur la révolution numérique, Broue.L’homme des tavernes, C’est notre histoire centrée sur les cultures autochtones et Nom d’une Bobinette! autour de la marionnette du même nom.


À Gatineau

Le Musée canadien de l’histoire

C’est mercredi que le Musée canadien de l’histoire reprendra du service avec notamment l’installation multimédia Non Cédées – Terres en récit et 18 objets emblématiques documentant la Tournée mondiale Rick Hansen.

À noter qu’il sera obligatoire de se procurer des billets horodatés, mis en vente vendredi, et que la salle des Premiers Peuples ainsi que le Musée canadien des enfants resteront fermés.

Lignes sinueuses, briques et piliers du musée situé à Gatineau.

Le Musée canadien de l'Histoire

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle


En Estrie

Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke 

Prévue pour le 1er octobre dernier, l’exposition immersive 16 latitudes de Steve Heimbecker se dévoilera finalement en première mondiale mercredi. Composée de deux installations audiovisuelles, elle fera voyager les visiteurs et visiteuses entre le nord et le sud du Québec.

Plusieurs écrans sont accrochés au mur.

Une œuvre de Steve Heimbecker

Photo : Radio-Canada / Anik Moulin

Le Musée d’histoire de Sherbrooke 

C’est aussi mardi que le public pourra retrouver ce musée et sa collection permanente ainsi que son exposition du Club photo de Sherbrooke, qui fête son 40e anniversaire.


En Mauricie

Centre d’exposition Léo-Ayotte

À Shawinigan, deux expositions seront présentées à partir du 18 février. Murmures et semences utilise l’image numérique, la vidéo et l’audio pour réfléchir sur la nature. Et, dans Faut pas se leurrer, l’artiste Gaëtane Dion s’intéresse au rêve et à la perception.

Le Musée pop

Au Musée pop de Trois-Rivières, le public aura accès lundi à pas moins de cinq expositions sur le système carcéral québécois, la culture populaire québécoise, l’archéologie, la précarité ouvrière au 20e siècle et … les superhéros.

Façade du Musée POP, à Trois-Rivières.

Le Musée POP, à Trois-Rivières

Photo : Daniel Jalbert


En Abitibi-Témiscamingue

Le MA Musée d’art de Rouyn Noranda

La rentrée aura lieu mardi dans ce musée avec l’exposition lithographique Le Noir de l’encre et l’exposition Ourse bleue – Piciskanâw mask iskwew consacrée à l’artiste eeyou Virginia Pesemapeo Bordeleau.


Dans les autres régions

Le Musée d’art de Joliette 

Mardi, ce musée reprendra sa programmation avec des expositions sur les artistes canadiens Nicolas Fleming, Joseph Tisiga et Philippe Allard; la murale d’Eruoma Awashish à la mémoire de Joyce Echaquan et une collection récemment acquise de bronzes.

L'artiste pose devant son oeuvre, qui est en bonne partie jaune.

Eruoma Awashish devant sa murale au Musée d'art de Joliette

Photo : Vue de la murale Mackwisiwin [La force], d'Eruoma Awashish, Musée d'art de Joliette, 2020.

Le Musée art contemporain Baie St-Paul 

À partir du 12 février, cette institution muséale proposera deux expositions intérieures : Le Symposium – De l’événement à l’exposition et Mathieu Valade –L’autre côté du miroir. Mathieu Valade est un artiste multidisciplinaire qui oscille entre la sculpture, la vidéo et la photographie.

Le Musée d’art contemporain des Laurentides

À Saint-Jérôme, la réouverture est prévue pour mercredi avec plusieurs expositions permanentes. L'exposition collective Histoire naturelle commencera le 30 mai. 

Le Musée du Bas-Saint-Laurent 

Établi à Rivière-du-Loup, ce musée présentera à partir de mardi son exposition permanente Visages et Paysages et Fotostop 2021, qui est consacrée à l’image, jusqu’au 30 avril. 

Le Musée régional de la Côte-Nord 

À Sept-Îles, les gens pourront voir mardi l’exposition Ashu-takusseu / La traversée photographique de l’artiste-photographe Michel Depatie, qui ambitionne de déconstruire le regard des personnes occidentales sur les Premières Nations d’Amérique.

Avec les informations de Catherine Richer et Evelyne Charuest

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !