•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième procès de Bradley Barton : la Couronne s'oppose à la version de l'accusé

Un portrait dessiné de Bradley Barton.

Bradley Barton, originaire de Mississauga en Ontario, subit son deuxième procès pour la mort de Cyndie Gladue, une travailleuse du sexe métisse, en juin 2011.

Photo : Jim Stokes

Radio-Canada

Dans son contre-interrogatoire de Bradley Barton, accusé d’homicide involontaire après la mort de Cindy Gladue en juin 2011, la Couronne soutient notamment que l’Ontarien de 52 ans a laissé la victime se vider de son sang dans la baignoire et a menti à de nombreuses reprises pour camoufler les faits.

Avertissement : ce texte pourrait choquer certains lecteurs.

Bradley Barton a déclaré à la Cour qu’il ne savait pas si Cindy Gladue était toujours vivante lorsqu’il l’a retrouvée dans la baignoire de sa chambre d’hôtel.

La raison pour laquelle vous saviez qu’elle était morte est que vous l’avez tuée pendant la nuit, a cependant rétorqué la procureure de la Couronne, Julie Snowdon.

Vous avez inséré vos jointures de force dans son vagin. Elle était au milieu du lit. Vous l’avez soulevée de l'édredon sur lequel elle saignait abondamment et vous l’avez jetée dans la baignoire. Vous l’avez laissée se vider de son sang, a-t-elle ajouté.

Un édredon ensanglanté par terre, à côté d'un lit.

Les policiers ont découvert du sang sur l'édredon du lit dans la chambre de motel de Bradley Barton.

Photo : Service de police d'Edmonton / Cour du Banc de la Reine

Bradley Barton a nié cette version des faits et a affirmé n’avoir jamais utilisé la force ni avoir déposé le corps de Cindy Gladue dans la baignoire.

Après avoir fait cela, vous vous êtes assis dans votre chambre pour évaluer vos options. [...] Vous avez pensé à la façon dont vous pourriez en sortir, a ajouté la procureure de la Couronne.

Bradley Barton nie avoir planifié les mensonges qu’il a ensuite racontés à ses collègues, au personnel du motel et à la police durant les deux jours qui ont suivi.

Cindy Gladue est morte après avoir perdu une importante quantité de sang. Elle avait subi une déchirure de la paroi vaginale de 11 cm. Son corps dévêtu a été retrouvé dans la baignoire ensanglantée de la chambre de Bradley Barton, au motel Yellowhead Inn, le 22 juin 2011.

Bradley Barton soutient que son rapport sexuel avec la victime a pris fin après qu’il eut remarqué du sang sur ses mains. Il affirme que Cindy Gladue est ensuite allée dans la salle de bain et qu’il s’est endormi peu après.

En panique

Selon la chronologie des faits fournie par l’accusé, Bradley Barton a appelé le 911 40 minutes après avoir découvert le corps de Cindy Gladue, malgré le fait qu’il ignorait si elle était encore en vie.

Au lieu de lui apporter de l’aide, vous avez directement commencé à penser à vous.

Une citation de :Julie Snowdon, procureure de la Couronne

Bradley Barton a affirmé qu’il était en état de panique. Il a également admis avoir utilisé les toilettes et s’être possiblement brossé les dents dans la salle de bain.

Vous vous êtes donc brossé les dents pendant que Mme Gladue était inconsciente dans la baignoire. [...] Vous pensiez à vos dents avant de penser à elle, a ajouté la procureure de la Couronne.

Cindy Gladue fume une cigarette.

Cindy Gladue, une travailleuse du sexe métisse, est morte en juin 2011 après avoir subi une grave blessure au vagin.

Photo : Facebook: Cindy Gladue

Mensonges à un agent double

Deux jours après la découverte du corps de Cindy Gladue, Bradley Barton a été arrêté à Calgary. Il a ensuite été transporté à Edmonton à bord d’une fourgonnette dans laquelle se trouvait un agent double.

Durant le trajet, Bradley Barton a raconté au policier qu’il avait permis à deux personnes de dormir dans sa chambre d’hôtel pendant deux nuits alors qu’il dormait dans son camion.

Il a ajouté qu’ils étaient partis lorsqu’il est revenu à sa chambre et qu’il a découvert le corps de Cindy Gladue.

C’était un mensonge, a avoué Bradley Barton lors du contre-interrogatoire.

Il a également admis avoir enjolivé son histoire en expliquant ce qu’il aurait fait s’il avait tué la victime.

Si je l’avais fait, je l’aurais enterrée, peut-on entendre dans un enregistrement effectué à son insu.

Je l’aurais enveloppée et mise dans mes bagages ou dans mon camion et j’aurais nettoyé la chambre. Elle aurait disparu à 2000 miles d’ici, dit-il dans l’enregistrement.

Des taches de sang sur le lit

Jeudi, la Couronne a continué à contester la version des faits de Bradley Barton.

Selon l’accusé, Cindy Gladue était assise sur le coin du lit pendant la relation sexuelle.

La Couronne a cependant mentionné qu'il y avait une tache de sang sur une couverture au milieu du lit. Elle a précisé qu’il n’y avait pas de sang à l’endroit où Cindy Gladue était assise, selon les dires de l’accusé.

Un lit dans une chambre de motel avec des taches de sang.

Une photo de la chambre de Bradley Barton, prise par le Service de police d'Edmonton, au motel Yellowhead Inn, après la découverte du corps de Cindy Gladue, montre des taches de sang sur une des couvertures du lit.

Photo : Service de police d'Edmonton / Cour du Banc de la Reine

En réalité, elle était couchée au centre du lit. [...] Elle avait presque perdu conscience ou était très saoule et vous avez inséré vos jointures de force dans son vagin, a soutenu la procureure de la Couronne.

Le jury a été informé que la concentration d’alcool dans le sang de Cindy Gladue était 4 fois supérieure à la limite permise au volant au moment de sa mort.

La Couronne a également soutenu que la jeune femme était vulnérable et incapable de consentir à un rapport sexuel brutal et que Bradley Barton n’a pas obtenu son consentement verbal.

Vous avez vu une occasion. [...] Vous avez décidé d’essayer les choses que vous aviez recherchées sur Internet parce que vous vous intéressiez à des vagins déchirés, a-t-elle affirmé.

Elle a eu le vagin déchiré, et elle a commencé à saigner où elle se trouvait, soit au milieu du lit.

Une citation de :Julie Snowdon, procureure de la Couronne

La procureure a ensuite suggéré que l’accusé a transporté Cindy Gladue dans l’édredon jusqu'à la baignoire.

Voilà d’où vient le sang sur l’édredon. [...] Vous l’avez jetée dans la baignoire. C’est pour cela qu’il n’y a presque pas de sang entre le lit et la salle de bain, a-t-elle déclaré.

Bradley Barton a nié la théorie de la Couronne.

Avec les informations de Janice Johnston

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.