•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre Slush Puppie ouvre officiellement ses portes à Gatineau

Esquisse du futur Centre Slush Puppie de Gatineau.

Une partie du nouveau Centre Slush Puppie à Gatineau, qui comprend trois patinoires communautaires, est maintenant ouverte.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

La Ville de Gatineau a reçu les clefs de son nouveau Centre Slush Puppie, vendredi.

Une partie du nouveau complexe qui comprend trois patinoires communautaires est maintenant ouverte.

Le projet a été réalisé en partenariat public-privé avec l'organisme Vision Multi-sports Outaouais (VMSO).

La journée d’aujourd’hui, de demain, d’après-demain nous rend fébriles d'accueillir ces premiers participants, participantes, tout sport de glace confondu. Redonner à la communauté a toujours fait partie de nos motivations et de notre ADN, a commenté Alain Sanscartier, du groupe Vision Multisport Outaouais (VMSO).

Les trois surfaces de glace destinées aux résidents, organismes et écoles sont aménagées avec des gradins pouvant accueillir de 250 à 500 spectateurs chacun.

L'aile communautaire du complexe comprend également 15 vestiaires.

Le nouveau Centre Slush Puppie est muni de systèmes d'exploitation écoénergétiques. Il est le premier dans la région à utiliser la technologie écho-patinoire, qui permet de surfacer la glace à l’eau froide.

Les trois nouvelles glaces communautaires remplaceront trois arénas vieillissant à Gatineau, soit l'aréna Campeau, Baribeau et le Centre Robert-Guertin.

Les premiers visiteurs pourront profiter des nouvelles surfaces de glace quand les mesures sanitaires imposées par les autorités le permettront.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a salué le travail accompli en qualifiant le moment comme le début de la fin d’une longue saga.

Portrait du maire de Gatineau.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Le projet a passé au travers de deux élections, a survécu à un registre à la grandeur de la ville. Il a même survécu à un vote à l’Assemblée nationale [...] Quand on a fait la première pelletée de terre, c’est le jour même ou la tornade frappait Gatineau. Ça ne s’invente pas. Par la suite, le projet a même survécu à une pandémie. Cet été, on est passé à un cheveu d’une catastrophe, se souvient le maire de Gatineau, fier de voir aujourd’hui se concrétiser la construction du plus bel amphithéâtre du Québec.

Le projet, bâti au coût de 100 millions $, sera aussi le nouveau domicile des Olympiques de Gatineau. Il s'agit de l’autre volet du projet, qui comprend un amphithéâtre de 4000 places - presque 5000 si on compte les places debout.- Cette dernière étape du projet devrait être complétée d’ici septembre prochain, selon les échéanciers discutés.

Ça va devenir le nouveau domicile des Olympiques de Gatineau. On le sait, c’est la franchise la plus glorieuse de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ). C’est une franchise, qui on le voit, prend déjà tous les moyens pour retrouver le chemin de la victoire et nous donner de belles années, a lancé le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Norman MacMillan, le président et porte-parole des Olympiques de Gatineau voit lui aussi un avenir prometteur pour l’équipe dans son nouvel aréna.

Nous, nos Olympiques, on voit vraiment l’avenir avec un optimisme qui n’a pas de fin. On s’en vient dans une autre vie des Olympiques. Ça fait déjà 48 ans avec le vieux Bob. Là maintenant, on attaque vraiment avec un autre 48 ans, a-t-il déclaré.

La Ville de Gatineau devrait rendre public au cours des prochaines semaines son plan de transition des arénas vieillissant vers le nouveau Centre Slush Puppie.

Cédric Tessier souhaite des logements sociaux à Robert-Guertin

Et alors qu'on inaugure les trois glaces communautaires du nouveau Centre Slush Puppie, à Gatineau, des questions se posent sur l'avenir du vieil aréna Robert-Guertin, qui sert présentement de refuge d'urgence pour sans-abri, dans le secteur de Hull.

L'amphithéâtre construit en 1957 sera éventuellement démoli une fois que ce service ne sera plus nécessaire et une fois qu'on aura fait des adieux à ce bâtiment qui a été le coeur du hockey junior majeur en Outaouais.

Le conseiller du quartier Hull-Wright, Cédric Tessier, croit qu'il faut toutefois s'interroger sur l'avenir des terrains qui seront laissés vacants dès ce printemps et qu'on élabore un plan de développement.

M. Tessier voudrait qu'on y trouve une composante de logement social, en ces temps de crise et dans ce quartier moins bien nanti de la ville.

Un homme se laisse prendre en photo à l'extérieur.

Le conseiller municipal de Gatineau Cédric Tessier. (archives)

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Je crois qu’il est nécessaire d’utiliser une partie du terrain pour la construction de logements sociaux, communautaires et coopératifs. [...] Si on veut de la place pour que les résidents de l'île [de Hull] puissent rester sur l'île et puissent avoir accès aussi à du logement de qualité à des prix raisonnables, il faut profiter de ces terrains qui appartiennent à la ville, a conclu le conseiller.

Avec les informations de Jonathan Jobin et Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !