•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario veut prolonger de 6 ans les opérations d'une centrale électrique près de Hearst

Une usine en hiver

Le maire de Hearst souhaite que la province prolonge le contrat de Calstock Power Plant pour assurer un avenir économique à sa région.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

Alors qu’une centrale électrique alimentée à la biomasse près de Hearst vient d'éviter la fermeture pour la prochaine année, le gouvernement ontarien appuie des discussions pour un contrat de cinq années supplémentaires.

J'ai demandé à la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité d'entamer des discussions préliminaires avec Atlantic Power sur les possibilités de prolonger le contrat d'achat d'électricité de Calstock Power Plant pour les cinq années suivantes, soutient par écrit le ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, Greg Rickford.

Le dernier contrat valide entre la compagnie américaine Atlantic Power et la centrale s’étend pour le moment jusqu’au 16 décembre 2021.

La maire de Hearst, Roger Sigouin, se réjouit de la nouvelle.

Atlantic Power c’est une ressource importante, pas juste pour Hearst, mais pour toute la région, souligne M. Sigouin.

Selon le ministre Rickford, Atlantic Power continue également à s'engager avec la Première Nation de Constance Lake pour faire progresser les priorités communes de développement économique.

L’entente entre la compagnie américaine et la centrale a déjà été prolongée deux fois en 2020 : une première fois avant la fin du contrat de 20 ans qui devait expirer en juin dernier, et une seconde fois en décembre.

Le soutien du gouvernement ontarien pour Calstock Power Plant s'inscrit dans le développement d'un plan d'action sur la biomasse forestière (Nouvelle fenêtre).

Ce futur plan prévoit de soutenir le développement économique de la province à l'aide de l'utilisation des sous-produits des usines et de la biofibre forestière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !