•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plateforme électorale : les libéraux mettent l'accent sur la santé et l’économie

Andrew Furey interviewé devant son autobus de campagne.

Le chef du Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a présenté sa plateforme électorale jeudi.

Photo : CBC/Mark Quinn

Radio-Canada

Le Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador a dévoilé sa plateforme électorale jeudi après-midi, au lendemain de l’unique débat télévisé des chefs et neuf jours avant les élections.

Les néo-démocrates ont présenté leur propre programme mercredi et les progressistes-conservateurs comptent lancer le leur vendredi midi, à Saint-Jean.

Le programme libéral met l’accent sur les soins de santé, la croissance économique et l’inclusion, mais sans grandes surprises, puisque le parti en a déjà présenté plusieurs éléments depuis le début de la campagne.

Les promesses électorales des libéraux ajouteraient 55,6 millions de dollars aux dépenses du gouvernement l’an prochain, selon un document joint à la plateforme électorale. Le parti croit pouvoir payer la majorité de ces coûts en réorganisant des économies ou en puisant dans des budgets existants.

Améliorer les soins de santé

Le Parti libéral présente plusieurs idées pour améliorer le système de santé.

La province est aux prises avec les maladies cardiovasculaires et le diabète. Les libéraux ont l’objectif d’en faire la province la plus en santé du Canada, d’ici 2031, mais sans chiffres à l’appui.

Les libéraux assurent qu’ils ne réduiraient pas le budget de la santé, mais ils comptent le réorganiser selon un principe axé sur la valeur des soins de santé.

Dans sa plateforme électorale, le Parti libéral présente la télémédecine comme un moyen de réduire la charge de travail des médecins et les coûts de déplacement de leurs patients.

Les libéraux ne font aucune promesse pour l’amélioration des soins de santé mentale, contrairement aux néo-démocrates qui en font un élément clé de leur programme.

Appuyer la sécurité alimentaire

Les libéraux rappellent que Terre-Neuve-et-Labrador dépend grandement des importations de nourriture et ils répètent que le gouvernement de Dwight Ball avait promis d’augmenter l’autosuffisance alimentaire de la province à au moins 20 % d’ici 2022.

Lorsque M. Ball était premier ministre, Terre-Neuve-et-Labrador ne produisait que 10 % de la nourriture qu’elle consommait. La plateforme électorale ne change pas cet objectif, mais elle propose d’investir 100 000 $ dans des jardins communautaires.

Des légumes poussent le long d'une rue.

Les libéraux d'Andrew Furey promettent 100 000 $ pour appuyer les jardins communautaires.

Photo : CBC

Terre-Neuve-et-Labrador connaît le taux d'insécurité alimentaire le plus élevé du pays. Près d’une personne sur six dans la province ne mange pas à sa faim en tout temps.

Le Parti libéral aborde brièvement la question du salaire minimum. Il promet de lier les prochaines hausses de ce salaire à l’inflation. Andrew Furey a déclaré, durant le débat des chefs, que l’augmentation du salaire minimum n’est que l’un des outils que la province peut utiliser pour réduire la pauvreté, en plus de l’éducation et des services à la petite enfance.

Le NPD, par contre, promet d’augmenter le salaire minimum à 15 $ l’heure.

Sortir de l’endettement, mais sans échéancier

Les libéraux promettent de créer dans la fonction publique un poste de conseiller principal non partisan qui serait responsable de superviser des projets de relance économique. Le concours pour cette fonction se termine d'ailleurs vendredi.

Les libéraux comparent cet emploi à celui de la médecin hygiéniste en chef. La personne sélectionnée appuiera une équipe nommée par le gouvernement Furey.

Le programme des libéraux ne présente aucun échéancier quant au remboursement de la dette publique de la province, qui s’élève à 16 milliards de dollars.

Ches Crosbie s’est sèchement moqué d’Andrew Furey durant le débat des chefs, parce que ce dernier avait mentionné des conférences téléphoniques hebdomadaires avec le gouvernement fédéral. Les libéraux soulignent dans leur plateforme électorale les ententes qu’ils ont conclues avec Ottawa jusqu’à présent, dont celle de 840 millions de dollars pour un report de remboursement de la dette et celle pour appuyer les secteurs gazier et pétrolier.

Le tourisme durant la pandémie?

Les libéraux promettent d’appuyer une campagne promotionnelle en 2022 afin d’encourager les expatriés, leurs familles et toute autre personne à passer leurs vacances à Terre-Neuve-et-Labrador.

Cette promesse repose vraisemblablement sur l’efficacité et la disponibilité des vaccins anti-COVID-19. Les libéraux ne précisent pas comment cette campagne promotionnelle se distinguerait des autres en matière de tourisme.

Le site de Signal Hill à la tombée de la nuit.

Le gouvernement faisait la promotion du tourisme intérieur en 2020. Les libéraux d'Andrew Furey promettent pour 2022 une campagne touristique à l'intention des expatriés.

Photo : Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Comme les progressistes-conservateurs, les libéraux entendent tester un programme destiné à encourager des employés travaillant à distance à s’installer temporairement à Terre-Neuve-et-Labrador. Le projet pilote comprendrait de la publicité en matière d’occasions de carrière pour tenter de convaincre ses travailleurs de déménager.

Le Parti libéral promet 50 millions de dollars pour appuyer les industries et les emplois touchés par la pandémie. Cette promesse, qui ne précise pas de quelles industries il s’agit, est incluse dans une section de la plateforme électorale consacrée à l’aide aux secteurs pétrolier et gazier. Le document n’explique pas non plus comment ce fonds se distinguerait des autres programmes déjà offerts.

Formation en sensibilité culturelle

Après la controverse impliquant l’ancien député libéral Perry Trimper l’an dernier, les libéraux entendent prévenir tout incident discriminatoire. Ils promettent de travailler avec les chefs autochtones pour sensibiliser les élus et les fonctionnaires à des pratiques respectueuses des cultures.

Les libéraux promettent aussi de modifier les armoiries de la province qu’ils considèrent comme un symbole du colonialisme.

Ils s’engagent aussi à lancer une enquête sur les services aux enfants innus. Andrew Furey avait dit l’an dernier que c’était une priorité.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !