•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles doses de vaccins arriveront prochainement en Abitibi-Témiscamingue

Une personne reçoit un vaccin dans le bras.

En Abitibi-Témiscamingue, le premier vaccin a été donné à Rouyn-Noranda, le 26 décembre 2020.

Photo : Getty Images / David Greedy

L'approvisionnement en doses de vaccin contre la COVID-19 de la compagnie Pfizer-BioNTech reprendra ce mois-ci dans la région.

Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT), 975 doses arriveront par semaine dans la région à partir de la semaine du 15 février. D'abord à Amos, ensuite en Abitibi-Ouest et finalement au Témiscamingue.

La vaccination va se poursuivre auprès de la population vulnérable, les résidents en ressources intermédiaires et des résidences privées pour aînés, et du personnel de la santé.

Les efforts seront aussi déployés pour vacciner les communautés autochtones, indique la présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy.

Les vaccins Moderna, on les reçoit à intervalle de deux à trois semaines, puis on a toujours une confirmation à la dernière minute du nombre qu'on va recevoir. Et là, on va recevoir suffisamment de doses en fin de semaine pour pouvoir assurer la vaccination de l'ensemble de la population des communautés autochtones de notre territoire. Elles faisaient partie des clientèles prioritaires, a-t-elle précisé jeudi au conseil d'administration de l'établissement.

L'infirmière remplit un document. Un flacon du vaccin Moderna se trouve près de seringues et de diachylons.

Une infirmière s'apprête à vacciner un citoyen en janvier.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Mobilisation du personnel pour la campagne de vaccination

En prévision de l'élargissement de la vaccination à l'ensemble de la population, le CISSS-AT recrute temporairement une directrice de campagne de vaccination COVID-19.

Le poste, qui sera aboli l'automne prochain, sera occupé par Katia Châteauvert, de la direction de la déficience intellectuelle, déficience physique et du trouble du spectre de l'autisme.

De plus, on recrutera 5 gestionnaires pour la soutenir dans sa mission, à raison d'un par territoire de MRC.

Pour s'assurer de la coordination des activités par territoire de MRC, et là on pense notamment au déploiement de sites à haut volume au niveau de la vaccination qui aura lieu dans les prochaines semaines et les prochains mois, qui vont être déployés simultanément sur notre territoire en collaboration entre autres avec les partenaires municipaux, explique Caroline Roy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !