•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les automobilistes de Québec devront ralentir dès ce printemps

Panneau de signalisation indiquant une limite de vitesse de 30 km/h dans une zone scolaire.

La limite de vitesse sera fixée à 30 km/h sur 60 % du réseau routier de Québec.

Photo : iStock

Les automobilistes de Québec devront avoir le pied moins pesant dès ce printemps. Les limites de vitesse vont diminuer sur une forte proportion du réseau routier, passant de 50 km/h à 40 km/h à plusieurs endroits.

La Ville de Québec entame une nouvelle étape de sa nouvelle campagne de sécurité routière, qui vise à diminuer au maximum le nombre de morts et d’accidents graves sur ses routes. En 2020, six accidents mortels sont survenus à Québec.

Les limites de vitesse vont graduellement changer au cours de l’année sur le réseau municipal. La proportion des rues où la limite de vitesse est de 40 km/h et moins passera de 17 % à 73 %. Les panneaux affichant une limite de 30 km/h seront bientôt trois fois plus nombreux : ils apparaîtront sur plus de la moitié des rues de la capitale.

Les rues ciblées par ces changements seront dévoilées prochainement par l'administration municipale.

Les secteurs avec une limite de vitesse de 50 km/h seront réservés aux principales voies de circulation comme les boulevards et les avenues qui font des liens entre les différents quartiers de Québec.

Dans les secteurs résidentiels, la limite sera de 30 km/h et de 40 km/h.

Infographie montrant l'approche des limites de vitesse dans la ville de Québec. Les zones de 30 kilomètres par heure : rues résidentielles. Les zones de 40 kilomètres par heure : les rues principales de secteur résidentiel. Les zones de 50 kilomètres par heure : les principales voies de circulation et les liens entre les quartiers.

L'approche globale des limites de vitesse dans la ville de Québec.

Photo : Radio-Canada

7000 nouveaux panneaux

Un total de 7000 panneaux seront installés ou remplacés au coût d’un million de dollars.

Selon la Ville, il s’agit d’une opération énorme qui s’échelonnera sur toute l’année. Les arrondissements de La Cité-Limoilou et de Charlesbourg seront les premiers à voir les nouveaux panneaux dès ce printemps. Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge et Beauport suivront au cours de l’été. Les nouveaux panneaux seront finalement installés dans les arrondissements des Rivières et de La Haute-Saint-Charles au cours de l’automne.

Un panneau indiquant une limite de vitesse à 50 km/h.

La limite de vitesse dans les quartiers résidentiels de Québec passera à 40 km/h ou 30 km/h d'ici l'automne.

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Le maire, Régis Labeaume, est très satisfait du plan proposé. Selon lui, un sondage mené par la Ville indique que les résidents de Québec sont majoritairement d’accord avec la diminution des limites de vitesse.

La population est prête pour une des mesures phares de 2021 : la baisse de la limite de vitesse dans les quartiers. Le sondage démontre que la population croit que ce sera efficace pour les inciter à diminuer leur vitesse, assure-t-il.

La vitesse est l’ennemi principal de la sécurité routière.

Une citation de Régis Labeaume, maire de Québec

Des projets pour la sécurité des piétons

La politique inclut aussi une meilleure surveillance policière, une recherche de solutions pour revoir la configuration des endroits les plus propices aux accidents et une campagne de sensibilisation auprès des automobilistes. La Ville a investi près de 10 millions de dollars l'an dernier pour mettre en place les premières mesures. Elle devrait investir 14 millions de dollars cette année.

Un enfant marche sur la rue Saint-Jean à la fin de la journée d'école.

Un enfant marche sur la rue Saint-Jean à la fin de la journée d'école.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Dans les prochains mois, près de 13 km de trottoirs seront notamment ajoutés et la sécurité sera améliorée aux abords de 24 écoles.

Le projet de sécurité routière, évalué à 60 millions de dollars, s’échelonne sur une période de cinq ans, soit jusqu’en 2024.

Régis Labeaume a souligné en conférence de presse que la pandémie n’a pas ralenti le processus.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.