•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des repas gastronomiques « séchés » de Cowansville gagnent en popularité

Une entreprise de Cowansville connaît une popularité croissante ces dernières années grâce à ses repas lyophilisés destinés aux amateurs de plein air.

Un amateur de plein air prépare un repas lyophilisé.

Une entreprise de Cowansville connaît une popularité croissante ces dernières années grâce à ses repas lyophilisés destinés aux amateurs de plein air.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Mélanger nature et gastronomie, voilà la mission que s'est donnée Happy Yak. Cette entreprise de Cowansville a vu la popularité de ses repas lyophilisés destinés aux amateurs de plein air exploser dans le courant des dernières années.

D'amateurs de plein air à spécialistes des repas pour le plein air, la nutritionniste Christine Chénard et l'entrepreneur Guy Dubuc ont fait de leur passion un mode de vie. On a parti ça dans le garage. On faisait ça sur la table de cuisine de Christine, un mets à la fois, se remémore Guy Dubuc.

Ce qui devait être un projet pour leur préretraite est devenu une occupation à temps plein.

L'entreprise se démarque grâce à la lyophilisation de ses aliments, un procédé qui consiste à retirer l'air des ingrédients, comme s'ils s'étaient en haute altitude, pour ensuite les réchauffer rapidement et les faire sécher.

Des pad thaïs à la croustade aux pommes, les produits Happy Yak ont su se faire une place dans le sac à dos de nombreux passionnés de nature et de sport. Les produits de l'entreprise sont désormais disponibles dans 300 points de vente à travers le Canada.

La prochaine étape pour les dirigeants de l'entreprise est de dépasser les frontières canadiennes. Sur le moyen terme, [notre objectif] est d'aller ouvrir le marché américain, on s'attend à avoir 2000 points de vente à l'intérieur des trois ou quatre prochaines années. Il y a beaucoup de marchés qu'on peut aller chercher, croit M. Dubuc.

Les produits de la petite entreprise se sont rendus à la Station spatiale internationale grâce à un astronaute canadien. On travaille à développer des mets pour l'armée canadienne, souligne pour sa part Christine Chénard.

Mais au-delà de tout succès économique, ce qui fait la fierté de la présidente, ce sont ses employés, ceux qui préparent les repas Happy Yak. On aime énormément les gens avec qui on travaille. On dit employés, mais dans le fond, ce sont plus nos collaborateurs ou nos talents internes. C'est du monde exceptionnel, ajoute-t-elle.

Avec les informations de Pierrick Pichette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !