•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incident islamophobe à l’Université de la Saskatchewan

Avertissement : le texte contient des informations et des images qui pourraient choquer certains lecteurs.

Une capture d'écran tirée d'une vidéo.

La réunion virtuelle, ouverte au public, a été organisée en hommage aux victimes de la fusillade de la grande mosquée de Québec.

Photo : Tirée de Facebook / Association des étudiants musulmans de l’Université de la Saskatchewan

Radio-Canada

La police enquête actuellement sur des propos racistes et haineux reçus par des étudiants musulmans pendant un rassemblement virtuel en hommage au quatrième anniversaire de l'attentat de la grande mosquée de Québec.

Les étudiants se disent encore sous le choc après que leur session Zoom ait été interrompue par plusieurs personnes racistes.

La réunion virtuelle, ouverte au public, a été organisée par l’Association des étudiants musulmans de l’Université de la Saskatchewan et a rassemblé près de 50 personnes voulant rendre hommage aux 6 victimes de la fusillade.

Des personnes auraient interrompu la lecture des noms des victimes pour demander aux gens de se taire avant de propager des propos haineux.

Un choc pour les participants à l'hommage, mais aussi pour les organisateurs qui ne se disent néanmoins pas surpris de l’incident.

C’est difficile d'expliquer ce que l'on ressent après avoir été attaqué comme ça en plus du harcèlement et des menaces de mort pour tous les musulmans. Je ne peux pas l'expliquer, déclare le trésorier de l'Association, Iqra Khan.

Mais d'une certaine manière, quand vous prenez un moment pour réfléchir, on est arrivés à un point où, en tant que musulmans, nous ne sommes plus surpris, ce qui est triste.

L’Université offre son soutien aux étudiants

La vice-rectrice à l'enseignement et à l'apprentissage à l'Université de la Saskatchewan, Patti McDougall, a fait savoir aux étudiants concernés qu’ils ont tout le soutien de l’équipe pédagogique.

Une capture d'écran montre un incident haineux et raciste. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les participants se disent encore sous le choc après que leur session Zoom ait été interrompue par des personnes racistes.

Photo : Tirée de Facebook / Association des étudiants musulmans de l’Université de la Saskatchewan

Une enquête est aussi en cours de leur côté, mais Zoom n’étant pas une plateforme utilisée par l’Université, il sera probablement compliqué de retrouver et identifier les individus.

Nous ne tolérerons tout simplement pas ce genre de comportement.

Une citation de :Patti McDougall, vice-rectrice à l'enseignement et à l'apprentissage à l'Université de la Saskatchewan

Selon Mme McDougall, cet incident démontre que l’islamophobie existe bel et bien. Les conseils des leaders religieux de l'Université, dont celui du chef religieux Sunni, ont été demandés pour assister la situation.

Avec les informations de Mercia Moosely, Jason Warick et Gregory Wilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !