•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay verse 50 000 $ au Spectacle aérien international de Bagotville

Neuf avions vu du dessous laissent une traînée dans le ciel.

Les avions Snowbirds des Forces armées canadiennes seront de la partie.

Photo : La Presse canadienne / Stephen MacGillivray

Le Spectacle aérien international de Bagotville (SAIB) recevra 50 000 $ en commandite de la part de Saguenay. Les élus membres du comité exécutif ont voté en faveur du versement de la subvention lors d'une assemblée tenue mercredi.

L'argent sera utilisé pour la tenue d’une édition spéciale cet été. L’organisation demandait initialement 150 000 $, en échange de visibilité pour la ville. En raison de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19, la Base de Bagotville n’ouvrira pas ses portes aux visiteurs. Des avions s’exerceront plutôt dans le ciel du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de régions avoisinantes. Les aéronefs feront des prouesses dans le cadre de l’Opération bon voisinage, qui aura lieu le 26 juin.

La somme demandée par l’organisation du SAIB ne faisait pas l’unanimité chez les membres du conseil. Les services de la Ville avaient donc proposé le versement d’une commandite plus basse, à 105 000 $.

En raison de désaccords chez les élus, la résolution qui devait être soumise au vote lors de la séance du 18 janvier avait été retirée. Certains conseillers jugeaient la somme trop élevée, d’autres considéraient carrément que la Ville ne devrait pas soutenir l’événement.

L’an dernier, en marge d’un exercice de rationalisation financière et au terme de l’élaboration d’une nouvelle politique de dons et subventions, Saguenay avait annoncé qu’elle retirait les 300 000 $ qu’elle avait l’habitude de verser au SAIB.

Le comité exécutif accepte donc de contribuer au spectacle aérien à hauteur du tiers de ce que la Base aurait souhaité obtenir. L’appui financier étant inférieur à 100 000 $, le dossier ne sera pas soumis à l’aval des conseillers municipaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !