•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le général Jonathan Vance visé par des allégations d'inconduite sexuelle

Un homme marche sous la neige, il est vêtu d'un manteau à épaulettes de l'armée et d'un béret assorti.

Le général Jonathan Vance en janvier 2019 à Ottawa.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Radio-Canada

L’ancien chef de la défense canadienne, le général Jonathan Vance, fera l'objet d'une enquête à la suite de la publication d'un rapport sur de présumés comportements inappropriés qu’aurait eu l’officier de haut rang avec des subordonnées féminines.

Les allégations ont été portées contre l'ancien chef d'état-major de la défense dans le cadre d’un reportage de Global News, diffusé mardi.

Dans un communiqué interne destiné au membres des Forces armées canadiennes, l'amiral Art McDonald, qui a officiellement succédé au général Vance à la tête des armées il y a deux semaines, affirme que la confiance et le soutien des commandants sont sacrés, mais doivent aussi être mérités.

Franchement, je crains que des situations comme celles-ci n'érodent la confiance que vous avez dans le leadership, a déploré l’amiral McDonald.

Bien sûr, les allégations d'hier feront l'objet d'une enquête. Au fur et à mesure que cette situation se développera et que nous en apprendrons davantage, je promets d'être ouvert et transparent dans la communication avec vous tous alors que nous traversons ensemble cette tempête, a-t-il poursuivi.

Selon Global News, le général Jonathan Vance aurait eu une relation continue avec l’une de ses subordonnées.

Il aurait également tenu des propos d’ordre sexuel à l'égard d'une autre membre des forces canadiennes en 2012, trois ans avant sa nomination au poste de chef d'état-major de la défense.

Le rapport est basé sur des sources confidentielles, qui ont été autorisées à garder l'anonymat par crainte de répercussions sur leur carrière.

« Opération Honneur »

Rappelons qu’en tant que premier commandant militaire du pays pendant cinq ans, Jonathan Vance a été l'un des principaux architectes d’une campagne connue sous le nom d'Opération Honneur visant à éradiquer les inconduites sexuelles et les comportements sexistes au sein de l'armée.

Dans sa déclaration, l’amiral McDonald n'a pas précisé quel type d'enquête serait menée au sein des Forces.

L'armée a son propre système judiciaire et son propre système de sanctions administratives. Elle a également le pouvoir de poursuivre ses anciens membres pour des infractions commises alors qu'ils portaient l’uniforme.

L'article de Global News suggère que si les allégations contre lui s’avèrent fondées, le général Vance pourrait devoir répondre d’accusations pour avoir enfreint les dispositions de la loi sur la défense nationale qui régissent les relations personnelles et le maintien de la discipline.

Nommé en 2015 par le premier ministre Stephen Harper, le général Vance a dirigé les Forces armées canadiennes pendant cinq ans. Il a annoncé son départ à la retraite le 23 juillet dernier.

Avec les informations de Murray Brewster

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.