•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à Terre-Neuve-et-Labrador : où sont les plateformes des partis?

Ches Crosbie et Andrew Furey.

Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Ches Crosbie (à gauche), et le chef du Parti libéral, Andrew Furey, n'ont pas encore dévoilé leur programme électoral.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

À 10 jours du scrutin, le NPD est le seul parti à Terre-Neuve-et-Labrador à avoir dévoilé sa plateforme électorale.

Le parti a détaillé son programme mercredi matin, quelques heures avant le seul et unique débat des chefs de la campagne électorale.

Les deux principales formations – le Parti libéral et le Parti progressiste-conservateur – confirment que leur plateforme électorale sera dévoilée cette semaine, mais seulement après le débat télévisé.

La plateforme néo-démocrate n'est pas chiffrée

Le programme dévoilé par le NPD n’est pas chiffré et compte très peu de mesures concrètes pour faire augmenter les revenus et faire diminuer les dépenses – autrement dit, pour s’attaquer au déficit structurel du gouvernement provincial.

Le chef libéral, Andrew Furey, et le chef progressiste-conservateur, Ches Crosbie, ont promis, en début de campagne, que leurs plans seront chiffrés.

La chef néo-démocrate, Alison Coffin, avait précisé que sa formation n'allait pas présenter une plateforme chiffrée parce que le parti n'a pas accès à suffisamment de données.

La plateforme du NPD comprend pourtant plusieurs promesses pour améliorer l’accès aux logements abordables, aux soins dentaires et aux foyers de soins de longue durée. Le NPD veut aussi augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure, et éliminer la taxe sur les produits menstruels, en plus de réduire les impôts pour les petites et moyennes entreprises.

Portrait d'Alison Coffin

La cheffe du Nouveau Parti démocratique de Terre-Neuve-et-Labrador, Alison Coffin

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

La formation politique veut aussi rétablir un programme de remboursement des coûts liés au chauffage résidentiel, qui a été éliminé par les libéraux en 2016. La cheffe s’engage aussi à maintenir le gel des frais de scolarité à l’Université Memorial, un programme en vigueur depuis les années 1990 pour favoriser la rétention des jeunes diplômés.

La plateforme de 22 pages promet aussi d’adopter une loi sur l’équité salariale et de créer un poste de directeur parlementaire du budget pour superviser les dépenses publiques.

Lors des dernières élections, en 2019, les libéraux et les progressistes-conservateurs avaient présenté leur plateforme avant le débat des chefs.

Peu de détails sur la réduction de la dette et des dépenses

Malgré les difficultés financières du gouvernement provincial – Terre-Neuve-et-Labrador a presque fait faillite en 2020 – tous les leaders promettent de ne pas annoncer de compressions draconiennes après les élections.

Chez tous les partis, le plan pour réduire la dette et les dépenses publiques demeure très vague.

Déjà, cette semaine, les chefs ont participé à deux forums sur l’éducation et sur l’avenir de la fonction publique. Le débat télévisé, organisé par CBC et NTV, aura lieu mercredi soir à la Chambre d’assemblée, qui sera transformée en studio.

Le débat s’amorce à 19 h, heure locale.

Les élections auront lieu le 13 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !