•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les nominations aux Golden Globes ouvrent une tardive saison des prix à Hollywood

Une photo montrant de nombreuses statuettes dorées, les Golden Globes.

Les Golden Globes seront remis le 28 février lors d'une cérémonie virtuelle.

Photo : Associated Press / Matt Sayles

Agence France-Presse

L'annonce des nominations aux Golden Globes donne mercredi le signal de départ de la saison des prix à Hollywood, bouleversée cette année par la pandémie et le report de nombreuses grosses productions.

Les Golden Globes font partie des prix les plus convoités du cinéma américain : ils sont un indicateur majeur des films et artistes ayant de bonnes chances d'obtenir un Oscar. Mais la COVID-19 a brouillé cette fois les pronostics, provoquant le report de nombreux événements, y compris les Oscars qui se tiendront cette année fin avril.

Les plateformes de diffusion en continu en bonne position

En lice cette année se trouve Les Sept de Chicago (The Trial of the Chicago 7), produit par Netflix, regard très actuel du réalisateur Aaron Sorkin sur les violences policières et le procès qui ont suivi les manifestations contre la guerre du Vietnam à Chicago en 1968.

Mank, de David Fincher, qui explore l'âge d'or d'Hollywood et la création du film Citizen Kane par Orson Welles, devrait lui aussi défendre les couleurs de Netflix.

Amazon Prime mise sur One Night in Miami, adaptation d'une pièce de théâtre qui met en scène la rencontre fictive entre Mohamed Ali, Malcolm X et d'autres personnalités afro-américaines luttant pour la reconnaissance de leurs droits, ainsi que sur Sound of Metal, histoire d'un batteur de rock en train de devenir sourd.

Pour contrer ces probables favoris, les studios traditionnels comptent sur Nomadland, qui a raflé les récompenses aux festivals de Venise et de Toronto et auquel des spécialistes prédisent déjà le Golden Globe du meilleur film.

Cette production Searchlight, filiale de Disney, met en vedette Frances McDormand et une communauté d'idéalistes nomades d'un certain âge sillonnant l'Amérique dans de vieilles fourgonnettes.

La plupart des candidats semblent être des films plutôt intimistes, ou en tout cas qui sont adaptés à un visionnage à domicile, estime Chris Beachum, expert du site Gold Derby, spécialisé dans les prix cinématographiques.

D'ailleurs, beaucoup de films à grand déploiement – comme un James Bond ou un film Marvel – ont été décalés. Ils ne sont même pas dans la course cette année, relève-t-il.

Des poids lourds de l'industrie en nomination

Décernés par les quelque 90 membres de l'Association de la presse étrangère d'Hollywood, les Golden Globes font, contrairement à d'autres prix comme les Oscars, une distinction entre les films dramatiques et les comédies.

Dans cette dernière catégorie, on devrait trouver mercredi dans la sélection Borat 2 ainsi que les comédies musicales Le bal (The Prom) et Hamilton.

Les films étrangers sont eux aussi regroupés dans une catégorie à part où Minari, qui met en scène une famille américaine d'origine coréenne s'installant à la campagne, pourrait connaître le même succès que Parasite l'an dernier.

Du côté des acteurs, le défunt Chadwick Boseman (La panthère noire) pourrait être sélectionné à deux reprises dans l'écurie Netflix, pour ses rôles dans Le blues de Ma Rainey (Ma Rainey's Black Bottom) de George C. Wolfe et Da 5 bloods de Spike Lee.

Autres poids lourds probables cette année : Anthony Hopkins, 83 ans, pour son rôle dans Le père (The Father), adaptation de la pièce du Français Florian Zeller, qui signe aussi la réalisation du film, et Gary Oldman pour sa prestation dans Mank.

Et vous avez aussi un favori du jury des Golden Globes, Tom Hanks, pour La mission (News of the World), note Chris Beachum.

Viola Davis, qui donne la réplique à Chadwick Boseman dans Le blues de Ma Rainey, devrait être retenue dans la sélection pour la meilleure actrice dans un film dramatique, aux côtés de Frances McDormand et de Carey Mulligan pour le thriller féministe Une jeune femme pleine de promesses (Promising Young Woman).

Les récompenses seront remises le 28 février, à l'occasion d'une cérémonie virtuelle depuis Beverly Hills, avec près de deux mois de retard sur le calendrier habituel, mais tout de même avant que les votes pour la sélection aux Oscars aient débuté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !