•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario revoit à la baisse son objectif de vaccination des aînés

Le premier ministre Doug Ford a aussi annoncé le lancement imminent de la campagne de vaccination des communautés autochtones éloignées du Nord.

Le premier ministre Doug Ford.

Le premier ministre Doug Ford juge les retards de livraison de vaccins « frustrants » et « décevants ».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les retards de livraison de vaccins contre la COVID-19 repoussent encore de cinq jours l’objectif de vaccination dans les centres de soins de longue durée, les maisons de retraite à risque élevé et les établissements de soins pour personnes âgées autochtones.

Leurs résidents y recevront une première dose de vaccins contre la COVID-19 d'ici le 10 février, et non le 5 février comme prévu, ont annoncé les responsables de la santé de l’Ontario, mardi.

En outre, les employés et les fournisseurs de soins essentiels de ces établissements initialement prioritaires ne le sont plus. Ils devront s’armer de patience en attendant de se faire vacciner dès que la province recevra un nombre suffisant de doses de vaccin.

Les délais de livraison du vaccin de Pfizer ont été incroyablement décevants. On a été informés, vendredi, qu’on recevrait 18 200 doses de moins que prévu de Moderna, a affirmé le premier ministre Doug Ford en conférence de presse.

Je ne soulignerai jamais assez à quel point c’est frustrant, a-t-il affirmé.

Face à la diminution de l'approvisionnement en vaccins Moderna et aux nouvelles réductions des livraisons de vaccins Pfizer-BioNTech, l'incertitude sur la campagne vaccinale devrait persister pendant une grande partie du mois de février.

Capacité à inoculer 40 000 personnes par jour

Le gouvernement s'attend désormais à recevoir environ 310 000 doses de vaccins au cours du mois de février. En date du 1er février, plus de 344 000 doses de vaccin ont été administrées et plus de 70 000 personnes ont déjà reçu les deux doses nécessaires à l’immunité contre la COVID-19, selon les chiffres provinciaux.

Le gouvernement de l'Ontario estime que sa capacité à administrer des vaccins s'élève à 40 000 doses par jour. Toutefois, le maximum inoculé jusqu'à présent en une seule journée est de 15 899 doses.

Par ailleurs, moins de 3000 doses ont été administrées quotidiennement au cours des trois derniers jours.

La capacité de vaccination pourrait toutefois tripler ou quadrupler assez rapidement une fois que l'approvisionnement en vaccins aura augmenté, ont assuré les membres du groupe de travail de vaccination contre la COVID-19.

À lire aussi :

Les communautés autochtones isolées prioritaires

Dans un communiqué de presse publié mardi, la province a rappelé que, pour sécuriser l'accès à une 2e dose du vaccin Pfizer chez ceux qui en ont déjà reçu une première, l'Ontario maintiendrait un intervalle maximal de 21 à 27 jours pour les résidents des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite et des maisons de retraite des Premières Nations.

Compte tenu du manque de vaccins, la période d'administration de la 2e dose a été prolongée à 42 jours pour tous les autres groupes de la population.

En outre, les communautés isolées des Premières Nations du Nord, accessibles par avion, recevront également leurs vaccins en priorité. Le gouvernement ontarien prévoit y faire vacciner toutes les personnes majeures d’ici la fin d'avril. L'opération, baptisée Immunité des collectivités autochtones, doit débuter au cours des prochains jours.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !