•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mur anticrue permanent autour de l'usine Vachon à Sainte-Marie

Le mur fera plus de 800 mètres de long autour de l'usine.

Le mur fera plus de 800 mètres de long autour de l'usine.

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Un mur anticrue de près d'un kilomètre de long sera érigé autour de l'usine Vachon, à Sainte-Marie, d'ici la fin de l'année.

Ce mur en acier, d'une valeur d'environ 10 millions de dollars, aura une profondeur maximale de 10 mètres pour couper les eaux souterraines.

Moins de trois mètres de mur seront visibles hors du sol. L'infrastructure complète fera 840 mètres de long.

Les travaux près de la rivière Chaudière doivent commencer au courant de la semaine selon le directeur des opérations à l'usine de Sainte-Marie, Johnny Lorenzo.

En 2019, l'usine avait dû fermer ses opérations en raison des inondations. L'objectif que nous avons, c'est de protéger les installations contre d'éventuelles inondations à partir de 2022. Pour la crue 20-21, on ne sera pas prêt avec ce projet-là. On va y aller avec les mesures temporaires encore pour cette année, explique le directeur.

C'est la firme WSP qui est en charge de la construction du mur, en collaboration avec le ministère de l'Environnement, la Ville de Sainte-Marie, et la MRC de La Nouvelle-Beauce.

Bonne nouvelle

Les quelque 550 employés de l'usine de Sainte-Marie se réjouissent de cette solution qui devrait permettre d'éviter une rupture des opérations dans le futur, comme ça a été le cas en 2019.

Cet investissement-là est très bien perçu, selon le délégué syndical Sébastien Bois. Le coeur commercial de Sainte-Marie repose sur l'usine Vachon. Toutes les infrastructures sont mises en place pour éviter le déplacement de l'usine, assure M. Bois.

On sait qu'on a eu une crue 100 ans, on ne sait pas ce que dame Nature nous réserve, mais on pense limiter les dégâts avec ce mur.

Il s'agit de loin du plus important investissement d'une entreprise pour se protéger contre les inondations à Sainte-Marie, selon le maire Gaétan Vachon.

Des secouristes évacuent des résidents à bord d’une chaloupe munie d’un moteur hors-bord dans les rues inondées de Sainte-Marie.

Des résidents sont évacués à Sainte-Marie, en 2019.

Photo : Radio-Canada

C'était le gros joueur qui était au centre-ville parce que nos parcs industriels sont tous éloignés de la rivière Chaudière, explique le maire. On est fier, on est content. Ça aurait été catastrophique si l'usine avait quitté Sainte-Marie.

Enracinée Sainte-Marie

Selon Johnny Lorenzo, ces investissements de 10 millions de dollars du Groupe Bimbo, l'entreprise mexicaine qui possède l'usine, sont un signal pour la communauté de Sainte-Marie que les opérations sont enracinées et que les emplois ne sont pas en danger.

Ça démontre la fierté et l'engagement de l'organisation envers la communauté de Sainte-Marie et notre volonté d'y demeurer. Il était essentiel de poursuivre la belle collaboration. On est très heureux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !