•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les retards dans la livraison du vaccin compromettent les plans de la Saskatchewan

Une infirmière verse du vaccin de la fiole à la seringue.

Paul Merriman encourage Ottawa à ne pas modifier le nombre officiel de doses obtenues dans chaque fiole, soutenant que les infirmières ne parviennent pas toujours à obtenir une sixième dose. (archives)

Photo : David Sorcher / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Paul Merriman, s’inquiète pour le plan de vaccination de la province, alors que de nouveaux retards de livraison de vaccins sont annoncés au Canada.

Il a exprimé ses préoccupations lundi lors de la réunion au fédéral du Comité permanent de la santé.

Le 8 février, la Saskatchewan ne devrait finalement recevoir que le tiers des doses promises initialement.

Déjà, la province prévoyait être capable de ne vacciner que la moitié de sa population prioritaire d’ici la fin du mois de mars. Cet objectif devra possiblement être revu à la baisse avec l’annonce faite la semaine dernière au sujet des nouveaux retards de livraison.

La Saskatchewan ne sera pas capable de vacciner autant de personnes qu’elle le prévoyait.

Une citation de :Paul Merriman, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Initialement, la seconde phase du plan de vaccination, celle où la population générale pourra recevoir les injections, devait débuter en avril.

Paul Merriman ajoute qu’il est important d’offrir la deuxième dose du vaccin dans un délai raisonnable. Une tâche qui devient extrêmement difficile à planifier sans avoir des informations fiables sur les prochaines livraisons.

Il rappelle que la distribution des doses achetées auprès de Pfizer-BioNTech et de Moderna nécessite une organisation plus complexe que les vaccins habituels. La province doit donc avoir suffisamment de temps pour organiser le transport et la réfrigération, et pour s’assurer d’avoir le personnel médical disponible.

Nous avons besoin de plus de vaccins et nous devons avoir accès à davantage d’information sur les livraisons.

Une citation de :Paul Merriman, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Lorsque les livraisons se font comme prévu, le plan de vaccination de la Saskatchewan fonctionne merveilleusement bien, affirme-t-il. Or, au cours des derniers jours, nous avons fait face à des changements imprévus qui ont forcé l’annulation de cliniques de vaccination dans certaines communautés de la province.

Des retards imprévus qui bouleversent les plans du gouvernement alors que la campagne de vaccination ne fait que commencer.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !