•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier, donne sa version des faits

Le visage du maire dans un décor hivernal, dehors.

Robert Gauthier a été élu maire de Saint-Élie-de-Caxton en novembre 2017.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier, ne croit pas que la tension dans l’administration municipale présentée dans les médias soit le reflet de la réalité.

L’élu a accordé mardi matin sa première entrevue depuis la diffusion d’un reportage de l’émission J.E. à TVA, jeudi dernier.

Sur les ondes de Toujours le matin, Robert Gauthier a soutenu que le reportage en question, qui alléguait que l’administration municipale de Saint-Élie-de-Caxton vivait dans un climat de travail toxique, ne représentait pas ce nous vivons.

On a hérité d’un climat de travail toxique, s’est défendu l’actuel maire, expliquant que la situation était déjà tendue à son entrée en poste, en 2017, et que son équipe et lui avaient plutôt fait baisser la tension.

Robert Gauthier a soutenu que les élus et les employés de l’hôtel de ville travaillent dans le respect et ont à cœur les intérêts de la population de Saint-Élie-de-Caxton.

Nous ne sommes peut-être pas toujours d’accord, mais c’est normal, a-t-il expliqué. On arrive à prendre des décisions unanimes la plupart du temps, a ajouté le maire.

Concernant les citoyens qui demandent la tenue d’une enquête indépendante, Robert Gauthier a dit ne pas en voir l’utilité, mais ne compte pas non plus lui faire obstacle, le cas échéant.

« Je n’ai pas peur, je suis très ouvert et transparent. Je collabore avec toutes les instances. Je fonctionne à livre ouvert et je n’ai rien à cacher. »

— Une citation de  Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton

Il explique avoir refusé d’accorder une entrevue à l’équipe de J.E. parce qu’il avait été approché d’une manière qu’il considère comme incorrecte et qu’il avait été enregistré à son insu.

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton n’a pas caché avoir trouvé humainement difficile de regarder le reportage, mais ne songe pas pour autant à abandonner la vie politique. Il a témoigné avoir reçu l’appui de nombreuses personnes dans les derniers jours et croit qu’une majorité silencieuse le soutient dans cette affaire.

S’il s’est dit super motivé à poursuivre son mandat, Robert Gauthier n’a pas encore pris de décision quant à un deuxième mandat à la mairie lors des prochaines élections.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !