•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les marmottes font leur prédiction en ligne en raison de la COVID-19

Les trois marmottes canadiennes prédisent un printemps hâtif.

Willie dans une cage.

La marmotte Willie à Wiarton, en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Kevin Frayer

Radio-Canada

Le jour de la Marmotte est observé en ligne partout au Canada mardi, la pandémie forçant la suspension des festivités habituelles.

Wiarton Willie, la marmotte ontarienne, Shubenacadie Sam, de la Nouvelle-Écosse, et Fred, la marmotte du Québec, ont fait leurs prévisions annuelles sans public, mardi matin.

L'émergence des petites bêtes de leur terrier a plutôt été diffusée en ligne.

La tradition folklorique veut que si une marmotte voit son ombre le 2 février, elle se retire dans son terrier, annonçant six semaines supplémentaires de temps froid.

L'absence d'ombre annonce apparemment l'arrivée de températures printanières.

Shubenacadie Sam, en Nouvelle-Écosse, n'a pas vu son ombre mardi matin, ce qui laisse croire, selon la tradition, qu'un printemps hâtif nous attend.

Willie, en Ontario, a aussi prédit que l'hiver prendrait bientôt fin. Le premier ministre Doug Ford avait dit, avant que la marmotte fasse sa prédiction, que de « meilleurs jours » attendent les Ontariens, en référence à la pandémie.

Selon la marmotte Fred, le Québec aura aussi droit à un printemps précoce.

En revanche, aux États-Unis, la célèbre marmotte Punxsutawney Phil a vu son ombre, laissant entendre que l'hiver perdurera encore pendant six semaines.

Des festivités touchées par la pandémie

Janice Jackson, mairesse de Wiarton, en Ontario, a indiqué que la Ville avait choisi de webdiffuser la sortie de sa célèbre marmotte albinos, en raison des restrictions liées au coronavirus.

La petite municipalité devait marquer le 65e anniversaire de son festival de la marmotte cette année. La décision d'annuler les festivités a été particulièrement difficile, comme il s'agissait d'une année spéciale, raconte Dannielle Edwards, la responsable municipale du développement économique.

Les organisateurs de l'événement entourant Shubenacadie Sam, en Nouvelle-Écosse, n'ont pas organisé non plus d'événement public, mais ils diffusaient en direct sa prédiction sur la page Facebook du parc animalier de Shubenacadie.

Quant à la marmotte québécoise Fred, de Val-d'Espoir, elle était présentée comme étant en télétravail. On peut voir sa prédiction en ligne sur ce site (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !