•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maires dénoncent des erreurs et des délais depuis la centralisation des ambulances

Tara Veer, la mairesse de Red Deer; Naheed Nenshi, le maire de Calgary,  Chris Spearman le maire de Lethbridge, et Don Scott, le maire de Wood Buffalo.

Les maires de Red Deer, Calgary, Lethbridge et de la municipalité régionale de Wood Buffalo s'opposent à la centralisation des services de répartition d'ambulances.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les maires de quatre grandes villes de l’Alberta dénoncent une augmentation des erreurs et des délais de réponse depuis la consolidation des services d’ambulance par le gouvernement provincial.

Les maires de Calgary, de Lethbridge, de Red Deer et de la municipalité régionale de Wood Buffalo ont fait part de leurs préoccupations et ont demandé une enquête immédiate sur des incidents survenus ces dernières semaines dans une lettre envoyée au premier ministre Jason Kenney et au ministre de la Santé Tyler Shandro lundi.

Une heure d’attente pour une ambulance

Le capitaine du service d'incendie du village d'Anzac dans la municipalité régionale de Wood Buffalo est encore sous le choc.

Il y a quelques jours, un homme de 20 ans qu’il connaît bien a attendu près d'une heure dans la neige après un appel au service d'urgence 911 à la suite d'un accident de motoneige. Il était inconscient et gravement blessé.

À 21 heures, lorsqu'un voisin a appelé pour signaler l'accident, le message n'a pas été transmis aux pompiers d'Anzac comme cela était normalement le cas avant la consolidation. Le jeune homme a donc attendu 55 minutes pour qu'une ambulance arrive de Fort McMurray à près de 50 kilomètres de là.

Sean Steil, qui se trouvait chez lui en face de l'endroit où l'accident de motoneige s'est produit, était l'un des quatre membres du service d'incendie qui auraient pu être là en quelques minutes. Mais nous n’y étions pas, se rappelle-t-il amer.

En janvier, Services de Santé Alberta (AHS) a centralisé les services de répartition d’ambulances pour Red Deer, Calgary, Lethbridge et la région de Wood Buffalo. Les quatre maires s’opposent à cette décision depuis des mois, disant qu’elle met en danger les vies des habitants.

Avant la consolidation, lorsqu'il y avait des urgences à Anzac, son service d'incendie était averti, car il pouvait fournir une assistance médicale d'urgence en attendant une ambulance, explique sa capitaine, Julie Stewart.

Nous aurions été sur place huit minutes après cet appel initial au 911.

Une citation de :Julie Stewart, capitaine, Services d’incendie d’Anzac

J'espère certainement ne pas perdre un membre de la communauté à cause de tout cela, ajoute Julie Stewart qui croit qu’une partie du problème vient du fait que Services de Santé Alberta ne connaît pas bien les distances et les défis de la géographie du secteur.

Une ambulance en Alberta.

En janvier, Services de Santé Alberta a centralisé les services de répartition d’ambulances pour Red Deer, Calgary, Lethbridge et la région de Wood Buffalo.

Photo : Radio-Canada

Une panne technique qui pourrait se reproduire

Les quatre maires demandent une enquête sur une panne technique survenue au cours de la première semaine de la consolidation et qui pourrait se reproduire, selon eux.

Le maire de Calgary Naheed Nenshi a expliqué que le nouveau système de répartition est tombé en panne pendant un peu plus d'une heure le mardi 26 janvier entre 22 h 30 et 23 h 42. Dans un cas, un patient a attendu 16 minutes alors qu’il était inconscient et qu’une station de pompiers se trouvait à moins de 300 mètres. Les services incendies n’ont pas été dépêchés sur les lieux, comme c’était le cas auparavant.

La panne a conduit les services médicaux d'urgence d’AHS à envoyer manuellement des ambulances. Le système de géolocalisation par satellite (GPS) des ambulances ne fonctionnait pas.

Naheed Nenshi dit que bien que certains problèmes soient à prévoir lors d’un changement majeur, Services de Santé Alberta ne semblait pas au courant de la panne jusqu'à ce qu’ils soient alertés par les services d'incendie locaux.

Il ajoute qu'il n'y a eu aucune communication de la part d’AHS sur ce qui s’est passé ou comment cela serait corrigé à l'avenir.

C’est très choquant, dit Naheed Nenshi, qui ajoute que les maires avaient pourtant reçu des assurances du ministère de la Santé de l'Alberta et de l’ambulancier en chef que le changement ne nuirait pas aux patients. Ce n'est pas acceptable, a-t-il ajouté.

Notre expérience démontre qu'AHS n'est pas transparente et ne partage pas les informations comme elle s'était engagée à le faire, dit la mairesse de Red Deer, Tara Veer.

Le maire de Wood Buffalo, Don Scott, ajoute que les répartiteurs de sa municipalité ont dû intervenir dans 20 % des appels provenant de sa région traités par Services de Santé Alberta.

C'est une calamité totale, lance Don Scott.

Les maires ont réitéré leur proposition de payer pour les services de répartition, une offre qui a été rejetée par la province.

Services de Santé Alberta se défend

AHS a répondu aux accusations lundi lors d'une conférence de presse.

L’ambulancier en chef Darren Sandbeck a déclaré qu'il était au courant des allégations inexactes faites au sujet du service de répartition.

Il n'y a absolument aucune preuve que la récente consolidation ait conduit à des retards ou à des délais inappropriés.

Une citation de :Darren Sandbeck, ambulancier en chef, Alberta

Il a déclaré que le service de répartition avait le même accès à toutes les informations que les précédents répartiteurs. Les services d'ambulance dans chaque communauté continuent d'être fournis par les mêmes ambulanciers locaux qui ont toujours fourni ce service, a-t-il déclaré.

Darren Sandbeck ajoute que la panne technique se serait produite indépendamment de la consolidation.

Il a également évoqué l'accident de motoneige à Anzac. Darren Sandbeck dit que l'accident a été traité le plus rapidement possible.

Selon lui, l'accident de motoneige a été transféré à AHS comme un problème inconnu .

Le service d'incendie n'avait pas accepté de répondre à ce type d'appels [pour problème inconnu], a-t-il justifié.

Notre système de répartition fonctionne bien. Il est efficace et a l'intérêt de tous nos patients et de tous les Albertains à cœur.

Avec les informations de Jamie Malbeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !