•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'emprunt pour le nouveau centre de tri de Saguenay passe de 20 M$ à 38 M$

Le centre de tri de Saguenay

L'intérieur du centre de tri de Saguenay, tel qu'il apparaissait en avril 2018.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Le montant de l’emprunt contracté pour la construction du nouveau centre de tri de Saguenay passe de 20 millions de dollars à 38 millions de dollars, principalement en raison de la vétusté des équipements existants.

Les membres du conseil municipal ont entériné la modification au règlement d’emprunt initial lundi soir. 

Selon la ventilation des coûts telle que détaillée dans les documents de la Ville, l’enveloppe consacrée à la construction et à l’aménagement du futur bâtiment passe de 6,5 millions de dollars à 24 millions de dollars, ce qui fait gonfler les coûts.

Ceci dit, le président de la commission Environnement et développement durable, le conseiller chicoutimien Simon-Olivier Côté, a indiqué que Saguenay sera admissible à des subventions gouvernementales pouvant atteindre 90 % des dépenses liées à l’implantation du nouveau centre de tri.

Un homme parle au micro devant un édifice et un camion de recyclage

Le conseiller municipal Simon-Olivier Côté, devant le centre de tri de Saguenay, en septembre 2019.

Photo : Radio-Canada

On a une augmentation importante du projet. On a eu plusieurs informations qu’on n’avait pas au début concernant plusieurs équipements, mais aussi la bâtisse. Nos équipements étaient vraiment en fin de vie. On avait vraiment de la misère à produire de la matière de qualité , a résumé le conseiller Côté.  

Selon lui, les contribuables seront gagnants puisque le centre destiné au traitement des matières recyclables sera à la fine pointe de la technologie. Le mandat de gestion a été confié à l’organisme d’économie sociale de Lévis, VIA, après le retrait de la compagnie français Papiers MD en 2019. Le contrat est d’une durée de 10 ans.

Environ 18 000 tonnes métriques de matière recyclable sont générées annuellement à Saguenay.

On va être des meneurs au Québec , a assuré Simon-Olivier Côté.

La mairesse Josée Néron a laissé entendre que les nouvelles infrastructures de tri construites à Saguenay pourraient éventuellement s’ouvrir aux municipalités avoisinantes pour le traitement de leurs matières recyclables, ce qui générerait des profits à la Ville.

Les travaux de construction d’une piscine au parc J.-Alcide-Reid, à Kénogami, nécessiteront aussi des débours plus élevés que prévu, a-t-on appris au cours de l’assemblée mensuelle du conseil. 

Trois villes se joignent contre 3M et CMP Mayer

Les villes de Vaudreuil-Dorion, Terrebonne et La Prairie se joignent à Saguenay et à Dolbeau-Mistassini dans le recours judiciaire intenté contre les compagnies CMP Mayer et 3M Canada en lien avec la défectuosité d’équipements destinés aux pompiers municipaux.   

Saguenay et Dolbeau-Mistassini ont conjointement déposé une demande introductive d’instance le 1er novembre 2019 contre le fabricant et le fournisseur des appareils respiratoires Scott Air Pak X3, utilisés par les sapeurs. La poursuite atteignait 1 million de dollars.

Les trois villes de la région de Montréal ont également constaté des défectuosités aux mêmes équipements et ont décidé de faire front commun.

Les municipalités réclament le remboursement du prix d’acquisition des masques et le paiement des frais additionnels déboursés pour acquérir de nouveaux appareils.

L’ajout de Vaudreuil-Dorion, Terrebonne et La Prairie viendra donner du poids à la poursuite déjà en cours et permettra de partager les honoraires professionnels. C’est pour cette raison que les élus de Saguenay ont donné leur aval à l’adoption d’une résolution officialisant la démarche lundi soir en conseil de ville.

C’est l’avocat Jean-Sébastien Bergeron de l’étude régionale Simard, Boivin Lemieux qui représentera les intérêts des cinq municipalités.

Le bâtiment du parc Mille lieux de la colline à Chicoutimi-Nord.

Le parc Mille lieux de la colline ouvre ses portes gratuitement cet hiver.

Photo : Radio-Canada

Moins d’argent au Parc des mille lieux de la Colline

Saguenay envisage la possibilité de réduire de 150 000 $ sa subvention annuelle au Parc des Mille lieux de la Colline de Chicoutimi-Nord.

Cette recommandation du comité des finances émise le 30 octobre devait faire l’objet d’un vote en séance du conseil municipal lundi, mais cet item a toutefois été retiré de l’ordre du jour au début de l’assemblée.

En 2020, le parc administré par la Société de gestion de la zone portuaire a bénéficié d’un budget de 1 090 000 $ provenant des coffres de la Ville. Cette année, le parc thématique obtiendrait 940 000 $.

La Société de gestion de la zone portuaire devrait toucher 555 000 $ en 2021 en guise d’honoraires de gestion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !