•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary réduit la vitesse à 40 km/h dans les zones résidentielles

Un panneau indique une limite de vitesse de 40 km/h.

Dès le 31mai, les automobilistes devront respecter une nouvelle limite de vitesse dans les zones résidentielles.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

La limite de vitesse dans les zones résidentielles de Calgary passera de 50 à 40 km/h à compter du 31 mai. La modification a été adoptée lundi par son conseil municipal à 10 voix contre 4.

Le changement vise à réduire le nombre de collisions et d’incidents et la gravité de ceux-ci. Nous avons l'opportunité ici de prévenir des blessures et de sauver des vies a lancé le maire de Calgary, Naheed Nenshi.

Les rues collectrices, qui ont souvent une ligne jaune au centre ou qui sont utilisées pour le transport en commun, continueront d'avoir une limite de 50 km/h. La Ville compte investir 2,3 millions de dollars pour mieux identifier ces rues en y installant des panneaux indicateurs.

Selon la Ville, quelque 9100 collisions surviennent chaque année dans les rues résidentielles et environ 500 d'entre elles entraînent des blessures graves ou des morts.

Calgary estime qu'il y aura de 90 à 450 collisions de moins et de 6 à 29 morts de moins par année en raison de la réduction de la vitesse maximum.

Edmonton, Airdrie, Banff et Toronto ont également réduit la limite maximum de vitesse dans les zones résidentielles.

Calgary croit que le changement permettra d'économiser au moins 8,1 millions de dollars par an en coûts associés aux décès et aux dommages matériaux. Ce montant n’inclut pas la réduction du stress lié à la baisse des niveaux de bruit ou la sécurité accrue pour les piétons et les enfants jouant à l'extérieur, ajoute la municipalité.

L'idée de soumettre la question à un plébiscite cet automne a été rejetée par le conseil municipal à 10 voix contre 4. Le conseil a souligné que ses membres étaient élus pour prendre ces décisions au nom des Calgariens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !