•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique rapporte un total de 18 cas des variants de la COVID-19

Des automobilistes sont garés avec du personnel infirmier autour.

Des gens font la file à Burnaby, en Colombie-Britannique, pour passer un test de dépistage du SRAS-CoV-2.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Les autorités de la santé de la Colombie-Britannique rapportent un total de 18 variant de la COVID-19 dans la province. Le ministre de la Santé annonce également la venue de la Croix rouge dans les centres de soins de longue durée.

Au cours du week-end, 1158 nouveaux cas de COVID-19 sont venus s’ajouter au bilan de la province qui compte maintenant 4134 cas actifs. De ce nombre, 289 personnes sont toujours hospitalisées, dont 79 aux soins intensifs.

La Dre Bonnie Henry déplore égalementle décès de 21 personnes, ce qui porte le bilan total des décès à 1210 depuis le début de la pandémie.

La province a également enregistré 7 nouveaux cas du variant du virus qui provient du Royaume-Uni. Il y a dorénavant 14 cas recensés de ce variant à travers la province et 4 cas du variant en provenance de l’Afrique du Sud.

La majorité de ces cas sont liés à des voyages à l’étranger.

Chaque fois qu’une personne infectée avec un virus variant est repérée, c’est inquiétant parce qu’il peut se propager et nous avons vu la vitesse à laquelle il s'est propagé dans les autres pays, souligne la Dre Bonnie Henry.

Elle assure toutefois que chaque voyageur qui revient de l’étranger est testé afin de déterminer s’il est porteur de l’un des variants jugés plus contagieux.

Parmi les proches des personnes nouvellement atteintes du variant se trouve un élève d'une école secondaire de Maple Ridge. Toutes les personnes composant le groupe fixe de ce dernier seront testées dans les prochains jours, indiquent les autorités de la santé.

Cependant, l’utilisation des tests de dépistage rapide n’est pas envisagée pour le moment par la province, du moins pas sur une base régulière.

Le pourcentage de cas de COVID-19 chez les enfants d’âge scolaire est demeure très faible et continue de l’être malgré [une augmentation du nombre de] tests [...] alors je ne pense pas que ce soit une décision efficace que de les utiliser sur une base régulière dans les écoles, explique-t-elle.

Pour le moment, la province ne modifiera pas non plus la restriction du port du masque qui demeure obligatoire dans les corridors et les espaces publics, mais pas en classe.

Le port du masque a toujours été l’une des mesures de protection dans les écoles, mais ce n’est pas la seule, affirme la médecin hygiéniste en chef.

Des équipes de la Croix rouge

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, annonce quant à lui l'aide de la Croix-Rouge dans cinq centres de soins de longue durée afin de contenir la propagation du virus, principalement dans les régions de Vancouver et de la vallée du Fraser.

Des équipes seront déployées pour un maximum d'un mois par centre afin d'aider les autorités de la santé à évaluer la situation, 24 centres de soins de longue durée étant toujours aux prises avec une éclosion de COVID-19 en Colombie-Britannique.

Même si le nombre d'éclosions a diminué, la situation est toujours difficile dans les centres de soins de longue durée, justifie Adrian Dix.

Une campagne de vaccination au ralenti

Comme vous le savez, nous commençons le mois de février avec moins de vaccins que prévu, précise la Dre Bonnie Henry.

Jusqu’à présent, près de 139 000 doses de vaccins contre la COVID-19 ont été administrées. Par ailleurs, 4491 Britanno-Colombiens ont reçu leur seconde dose de vaccin.

La soirée du Superbowl approche à grands pas et, habituellement, les partisans se rassemblent dans les bars et les restaurants pour assister à l'événement. Cette année, les autorités de la santé avertissent les partisans qu'ils vont devoir regarder le tout en mode COVID-19.

C’est sécuritaire de regarder le match, mais seulement avec sa famille, assure la Dre Bonnie Henry en ajoutant que les restrictions déjà en place, si elles sont respectées, permettent de restreindre la propagation du virus.

Le ministre de la Santé met toutefois en garde la population contre la tenue de rassemblements dans les maisons. Dans vos maisons, il ne doit pas y avoir de fête pour le Superbowl cette année, a-t-il martelé à quelques reprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !