•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J'étais en état de choc » : Bradley Barton témoigne à son deuxième procès

Un homme et une femme marchent main dans la main dans un corridor.

Une capture d'écran d'une caméra de sécurité à l'intérieur de l'hôtel. On y voit Bradley Barton et Cindy Gladue le soir du 20 juin 2011, la vieille de la mort de la femme de 36 ans.

Photo : Cour du Banc de la Reine

Le deuxième procès de Bradley Barton est entré dans une nouvelle phase avec le témoignage de l’accusé lundi à Edmonton. Il a pu notamment donner sa version des faits s’étant produits le soir de la mort, en juin 2011, de Cindy Gladue, une travailleuse du sexe métisse âgée de 36 ans.

Bradley Barton était calme à son arrivée à la barre des témoins. La plupart du temps, il a offert des réponses courtes, prenant parfois quelques secondes pour se remémorer les événements, qui se sont déroulés il y a près de 10 ans.

Il a commencé son témoignage en relatant les événements ayant conduit à sa rencontre avec Cindy Gladue le soir du 20 juin 2011, la veille de sa mort.

Barton, un déménageur qui faisait des trajets longue distance à travers l’Amérique du Nord, était à Edmonton pour quelques jours après être arrivé de l’Idaho. 

Barton a raconté avoir passé la soirée à boire au bar de l’hôtel Yellowhead Inn, où il séjournait. Vers la fin de la soirée, il aurait fait la connaissance de Cindy Gladue. Celle-ci aurait accepté d’avoir une relation sexuelle contre un montant de 60 $.

La journée d’audience s’est ouverte avec la déclaration d’ouverture de l’avocat de la défense, Dino Bottos. Celui-ci a demandé au jury de garder l'esprit ouvert après plusieurs jours de témoignages pendant lesquels la Couronne a notamment présenté les historiques de recherche pour du contenu pornographique violent trouvés sur l'ordinateur de l'accusé.

Cindy Gladue est morte après avoir perdu une importante quantité de sang. Elle avait subi une déchirure de la paroi vaginale de 11 cm. Selon un médecin légiste à la retraite ayant témoigné lors du procès, cette blessure n’aurait pu être causée que par une force extrême.

Barton raconte la mort de Cindy Gladue

Bradley Barton affirme que, le soir du 21 juin 2011, il aurait eu une relation sexuelle avec Cindy Gladue. Pendant celle-ci, il affirme qu’il aurait introduit sa main dans son vagin pendant plusieurs minutes.

Il affirme qu'à aucun moment elle n'aurait exprimé un malaise ou laissé entendre qu’elle ne consentait pas aux gestes de l’accusé. 

Au bout d’une dizaine de minutes, elle se serait mise à saigner. Elle se serait par la suite rendue à la salle de bain. Barton se serait endormi. Le lendemain. Il aurait retrouvé le corps de Cindy Gladue. Elle était couchée dans la baignoire. La salle de bain était couverte de sang.

Cindy Gladue fume une cigarette.

Cindy Gladue, une travailleuse du sexe métisse, est morte en juin 2011 après avoir subi une grave blessure au vagin.

Photo : Facebook: Cindy Gladue

J’étais en état de choc, de panique, a-t-il raconté. Je n’avais jamais rien vu de tel. Mon cerveau roulait à 100 miles à la minute. J’ai voulu sortir de cette chambre d’hôtel le plus rapidement possible.

Il dit avoir ensuite quitté la chambre avant de rendre les clés au comptoir de l’hôtel.

Il serait ensuite retourné à la chambre d’hôtel et aurait appelé le 911. Barton a admis avoir menti à plusieurs reprises, notamment à l’opérateur du 911, au sujet des circonstances de la mort de Cindy Gladue. 

Le procès de Bradley Barton se poursuivra mardi avec son contre-interrogatoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !