•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary envisage de faire des référendums aux prochaines élections municipales

Plan serré d'un crayon de plomb qui trace une croix sur un bulletin de vote.

Calgary envisage un référendum sur la réduction de la limite de vitesse dans les zones résidentielles aux prochaines élections municipales.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le conseil municipal de Calgary doit décider aujourd’hui si la Ville tiendra un référendum sur la question de la limite de vitesse dans les zones résidentielles et la fluoration de l’eau potable lors des prochaines élections municipales en octobre.

À l’automne, le conseil municipal avait décidé de reporter sa décision concernant la réduction de la limite de vitesse dans les zones résidentielles de 50 à 40 km/h.

L’objectif était de permettre aux fonctionnaires de déterminer si ce genre de question devrait faire l’objet d’un référendum.

Ces derniers conseillent finalement à la Ville de ne pas solliciter l’opinion des citoyens sur ces questions. Ils croient, entre autres, que cela pourrait créer un précédent et pousser les élus à éviter de prendre des décisions eux-mêmes.

Nous sommes élus pour prendre ce genre de décisions. Nous écoutons pendant des heures des experts sur ces sujets. Beaucoup d’électeurs vont voter sans savoir l’information nécessaire pour prendre une décision, affirme le conseiller municipal Ward Sutherland.

Le conseiller municipal Sean Chu est d'avis contraire.

Mon opinion est que [les autres conseillers municipaux] ont peur d’entendre ce que les gens ont à dire ou pensent, dit-il.

Le conseil municipal devra également décider lundi s’il appellera la population à se prononcer sur la réintroduction du fluor dans l’eau potable et si elle désire que la Ville fasse pression sur la province sur les questions fiscales.

Référendums provinciaux

La province a déjà annoncé qu’elle appellerait la population à se prononcer, lors des prochaines élections municipales, sur la question de la péréquation et l’élection des sénateurs.

Le gouvernement envisage également d’ajouter d'autres questions à soumettre au votes, telles que la création d’un service de police de l'Alberta pour remplacer la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le retrait possible du Régime de pensions du Canada et la possibilité d’abandonner le changement d’heure.

Avec les informations de Scott Dippel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !