•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'assouplissement des règles sanitaires est attendu en Abitibi-Témiscamingue

François Legault s'adresse aux journalistes.

Le premier ministre Legault pourrait annoncer ce mardi l'assouplissement des mesures sanitaires et la réouverture de certains commerces.

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Le premier ministre François Legault pourrait annoncer mardi prochain l'assouplissement des restrictions sanitaires en place notamment pour les commerces.

Une annonce qu'attend avec impatience l'administratrice du club des arts martiaux de Rouyn-Noranda, Évogym.

Là on attend de voir ce qu'ils vont nous annoncer mardi, s'ils nous permettent de rouvrir ou non.

Une citation de :Leslie Marcoux

Leslie Marcoux espère que la région va revenir au palier d'alerte jaune pour pouvoir reprendre les entraînements.

Le club a fermé 6 mois durant le premier confinement, a repris ses activités en septembre avec des restrictions pour fermer encore une fois le 23 décembre.

Aux dires de l'administratrice, le club n'a pas perdu de membres et s'en tire plutôt bien financièrement jusqu'à maintenant.

C'est sûr que [le confinement] a eu un effet, parce que nous à ce moment-là, il faut continuer à payer le loyer, l'entretien au niveau du gym, dit-elle. On a été quand même chanceux parce qu'on est un organisme à but non lucratif puis on a eu beaucoup de commanditaires qui nous ont supportés et qui nous ont permis de surmonter cette fermeture-là. On se dit si on nous prolonge encore on va être capable de survivre en espérant que ce ne sera pas jusqu'à l'été.

Elle affirme que son club va continuer à mettre en place toutes les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus à commencer par le déménagement dans un local plus spacieux.

Nous on a réduit nos groupes, on a créé des bulles de 4 personnes, ça nous permet d'avoir 16 personnes par cours, au lieu de 20 à 30 des fois, dit-elle. Là on a la chance de se faire offrir un nouveau local. Le premier avril, on déménage pour permettre d'avoir plus de monde qui puissent continuer à pratiquer leur sport malgré les restrictions sanitaires et ça va nous permettre d'augmenter nos groupes à 25 personnes au lieu de 16 et on va avoir une station où les gens vont pouvoir pratiquer en solo même si les membres de leur bulle ne sont pas disponibles à ce moment-là.

Cette semaine, les Chambres de commerce de l’Abitibi ont été rassurées par l'annonce d'un éventuel assouplissement des règles sanitaires.

Des représentants du monde municipal ont toutefois appelé à la vigilance dans le cas où la région devait revenir au palier d'alerte jaune.

Selon La Presse, des commerces et les salons de coiffure pourraient rouvrir leurs portes après le 8 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !